1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 1888 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La science de la gnose (‘irfân) de sh. Motahari


Lascience de la gnose (‘irfân)
de Mortada Motahari

Trad. ‘Abd al-Wudûd BourEd.Albouraq

Voici une autre traduction de ce fameux opuscule de Shahid Motahari « Introduction à la gnose (‘Irfân) » publiée par la même maison d’édition(1), qui reste une référence unique, un condensé encore étudié dans les Haouzeh et lors des stages culturels islamiques pour les débutants en sciences religieuses.

Ce fascicule expose d’abord en termes simples l’objet spécifique de cette science, la différenciant de la philosophie qui s’appuie essentiellement sur la raison. Cette science al-‘irfân (ou gnose spirituelle) est le cœur de la religion. Elle trace la voie d’adoration la plus parfaite, fondée sur une conception à la fois plus profonde et plus simple de l’Unicité : Dieu est l’Existant et tout autre que Lui n’est que Sa manifestation. Elle découle à la fois de la théorie (et de la réflexion) et de la pratique (par le « cheminement vers Dieu » (sir wa sulûk)). Pour cela, elle se réfère à la Législation islamique (la sharî‘a : l’obligatoire et l’interdit, le recommandé et le détestable, l’indifférent) car le gnostique ne se coupe pas du monde extérieur, apparent mais s’en sert comme d’une porte d’entrée pour atteindre l’intérieur (le tin) et la Vérité essentielle.

Suit une présentation historique de cette science, confirmant avant tout son origine islamique. La gnose islamique doit son inspiration à l’Islam – au Messager de Dieu(s) et aux Imams Infaillibles(p) de sa descendance, au noble Coran et au précieux patrimoine laissé par eux(p), comme les hadiths, Nahj-al-Balâgha, as-Sahifah as-Sajjâdiyyah ou autres invocations comme celle de Kumayl ou al-Munâjât ash-Sha‘baniyyah, etc. Puis vient l’énumération d’un certain nombre de gnostiques au cours des siècles, du 1er sièce hégirien (~VIIe apJC) au 9e siècle hégirien (~XVe apJC) qui ont développé ce patrimoine.

A partir du 10e siècle hégirien (~XVIe apJC), la gnose (al-‘irfân) adoptera une forme différente et sortira du cercle des « spirituels » et des « soufis » : des érudits n’appartenant pas aux soufistes, ayant également une formation dogmatique et juridique, se mirent à étudier de manière intense le ‘irfân théorique d’Ibn Arabî (mort en 672/3 H ~1273/4 apJC) et lui donnèrent un développement sans précédent. Il en est de même pour la méthode spirituelle du ‘Irfân pratique.

Enfin, il signale les stations de la vraie gnose qui sont liées au but du gnostique qui ne désire que la Vérité Première, Dieu Tout-Puissant. Les deux premières sont la « volonté » puis la « gymnastique morale » ou « discipline spirituelle », une sorte de gymnastique de l’âme pour en faire sortir toute orientation vers ce qui n’est pas Dieu

A la fin, sont cités les « quatre voyages » auxquels les gnostiques se réfèrent :

1-le voyage de la création vers la Vérité (Dieu qu’Il soit Glorifié) ;

2-le voyage avec la Vérité, dans la Vérité (en se parant des Attributs et des Noms de Dieu) ;

3-le voyage de la Vérité vers la création avec la Vérité (afin de guider les gens) ;

4-le voyage dans la création avec la Vérité (le gnostique est avec et parmi les gens et cherche à les guider et à les mener vers Dieu).

Curieusement, la dernière partie portant sur la terminologie du ‘irfân dans la version originale est absente dans cette traduction (mais présente dans la première traduction(1)). Par contre, cette édition est précédée d’une introduction du grand philosophe sayyed TabâTabâ’î (sans toutefois en citer la source) qui rappelle des points fondamentaux de la vision shiite de la gnose shiite, notamment que :

-le maître, l’exemple, l’Homme Parfait n’est autre que l’Imam(p) ;

-ses sources ne proviennent que de l’Islam ;

-il n’y a pas de séparation entre la Loi (la sharî‘) et la Voie spirituelle ;

-elle est la voie d’adoration le plus parfaite, fondée sur l’Amour, et non sur la peur et l’espoir.

(1)Dans « Concevoir le monde – III-Introduction à la gnose (‘irfân) » pp171-221

www.lumieres-spirituelles.net     No64  - Ramadan 1435 – Juillet  2014


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)