1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 445 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La Retraite Spirituelle, une nouvelle expérience de Proximité Divine


La Retraite Spirituelle,

une nouvelle expérience de Proximité Divine

            Une quête spirituelle, une quête vers la connaissance de Dieu et de soi-même, c'est ce qui animait les participants au dernier événement en date organisé par le Comité des Jeunes.  Les organisateurs de ce week-end se sont voulus novateurs, en initiant les jeunes de nos Jamats à une forme d'adoration Divine toute particulière. En effet, un week-end durant, il était question de redécouvrir sa relation avec Dieu, à travers l'introspection et la réflexion. Cela a été rendu possible par la contribution d'intervenants de qualité, que sont Salim AMARSY, Moustafa ABDOULHOUSSEN, notre cher frère Meysam, et surtout celle d'un invité de marque dépêché d'Outre-Manche pour l'occasion : Cheikh Abbas ISMAIL. Grâce à ces personnalités d'exception,  les participants ont eu l'occasion de vivre une expérience unique, avec l'objectif - atteint pour ma part - de se rapprocher de Dieu.

            Suivant le fil directeur du magnifique ouvrage de Mohammed Ridà Zâirî, la Lettre de l'Aimé, il était question de comprendre à la fois ce qu'était cette spiritualité à laquelle nous aspirions tous, et surtout, une fois cernée, de trouver ce qui empêchait nos cœurs d'atteindre les plus hauts degrés de la proximité Divine.

            Les différents intervenants ont chacun apporté des éléments de réponse, tantôt « philosophiques », tantôt « métaphysiques » et « théologiques », donnant à chacun la possibilité de se les approprier, et de tracer son propre chemin vers la Lumière.

            A une heure trente de Paris, loin du tumulte de la capitale et dans un cadre champêtre idéal pour la contemplation, le programme du week-end avait ainsi été minutieusement élaboré, pour allier réflexion intense et repos de l'esprit. C'est ainsi que, alors que les séminaires animés par Salim, Moustafa et celui qui est vite devenu Abbas « Bay » portaient les esprits à ébullition, la magnifique voix cristalline de Meysam transportait les cœurs durant les invocations.

Pour que s'instille en nous la conscience de l'incommensurable grandeur de notre Créateur, les prières du matin étaient suivies - pour ceux qui le désiraient - d'une marche dans les plaines de Pécy aux premiers rayons de soleil, sonnant comme un rappel à nos âmes de la beauté de la Création.  Selon la même ligne directrice, des séances de « sophrologie » avaient été prévues, cette fois pour initier les néophytes que nous étions, à un nouveau mode de méditation, permettant l'harmonisation de nos corps et de nos esprits. Débarrassés des tensions, très, voire trop détendus pour certains, nous étions prêts à reprendre du service, spirituellement revigorés.

            Enfin, pour ajouter à la convivialité du programme et rapprocher les participants, ces deux jours de recueillement se sont vus ponctués de copieux repas, de goûters, et de jeux.  Jeux islamiques, compte tenu de l'objet du week end, mais pas seulement, puisque les garçons ont pu, même si loin de la capitale, profiter de leur séance de foot dominicale. Séance à laquelle, Abbas Bay en bon anglais - et donc nécessairement fan de foot - s'est joint volontiers.

            En quelques mots, nous avons laissé derrière nous un week-end riche à tous points de vue; riche en connaissances, en conflits intérieurs, en questionnements, mais aussi en évolutions. Si nous ne devons en citer qu'une, nous pensons que c'est celle de l'état d'esprit des jeunes de notre Communauté qui, malgré ce qui, de prime abord, aurait pu apparaitre comme une barrière, celle de la langue anglaise, n'ont pas laissé cette difficulté entraver leur désir de parfaire leur relation avec Dieu. Le fait que nul ne se soit dissimulé derrière son silence a été la plus grande réussite de cette retraite, prouvant encore une fois qu'il suffit de l'intention sincère d'aller vers notre Seigneur, pour que Ce Dernier ôte toute difficulté de notre chemin.

            Pour conclure, il est difficile de résumer les interventions de nos « mentors spirituels » de manière exhaustive, et surtout de façon à faire honneur à leur contribution. Ceci étant dit, s'il est question de faire brièvement état de l'impact de cette retraite spirituelle, nous nous contenterons de reprendre les paroles de Rumî qui exprime notre sentiment avec la plus grande justesse : « Il fut une époque où j'étais animé par mille désirs. Mais, dans mon unique désir de Te connaître, tout le reste a disparu. »

Un autre témoignage ; « Ce qui m’a frappée c’est la ferveur, l'envie d'apprendre et la recherche de cette spiritualité qui était l'objectif du Week-end, la découverte des intervenants et la passion qu'ils dégageaient à vouloir partager, la disposition de la majorité des jeunes à intervenir, à partager, à demander, à répondre, bref à interagir sans complexe devant les quelques 'adultes' présents. »

Les supports visuels

Le programme de la première soirée : le livre Qui suis-je ? mis en diaporama. Chaque diapo, passée l’une après l’autre, était le point de départ de réflexions, de questionnements, d’illuminations et de références au noble Livre de Dieu, le Coran.

Lors de la seconde soirée, la Réponse divine aux questions essentielles fut le support du questionnement : La Lettre de l'Aimé, mis également en diaporama. A la fin, le message de l'image de fond (un câble) était passé : « Restons branchés en permanence. » Une question de l’Assemblée : « On peut s’adresser à Allah tellement simplement et directement ! Alors pourquoi l’intercession de nos Imams(p) ? » Rendez-vous pour une autre fois.

Comité des Jeunes de Mohammadi Imambargah de Bagneux

www.lumieres-spirituelles.net     No65 - Shawwal 1435 – Août 2014


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)