1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 606 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

C/L’Adhân et l’Iqâmah - 1- Des secrets globaux et des règles de conduite (2)


I/Des règles de conduite morales concernant l’Adhân et l’Iqâmah

1- A propos de leurs secrets globaux et de leurs règles de conduite (2)

Nous avons vu le secret global et la règle de conduite morale de l’adhân (l’appel à la prière) et nous avons commencé à voir ceux de l’iqâmah (l’annonce du début de la prière). 

La règle globale de conduite de l’annonce du début de la prière (l’Iqâmah) est la peur, la crainte, la pudeur, la timidité et l’espoir confiant en la Miséricorde infinie de Dieu.

„Pour les cœurs amoureux, pour qui le désir et l’attraction prennent le dessus, ils avancent du pas de l’amour et de la passion ardente vers le lieu de la familiarité. Ces cœurs sont occupés par cette attraction invisible (ghaybiyyah) et aiment le Lieu de Présence et Celui qui est Présent jusqu’à la fin de la prière, avec l’amour accompagné de l’évocation de Dieu et de la pensée pour Lui.

Il est rapporté de l’Imam ‘Alî fils d’Abû Tâleb(p) :

« La meilleure personne est celle qui aime ardemment les actes d’adoration, les étreint, les aime de tout son cœur et qui les commence [accomplit] de son corps et se consacre entièrement à eux. Il ne se soucie donc pas de ce qui advient en ce monde, que ce soit dans la facilité ou dans la difficulté. » (de l’Imam ‘Alî(p) tiré de « Mishkât al-Anwâr fî ghur al-Akhbâr » p112)

„Pour les cœurs craintifs, c’est le Sultan de la Grandeur qui se manifeste à eux. L’attraction de la Coercition prend le dessus et les met dans un état de foudroiement : la crainte et la peur les font fondre, et le manque essentiel et le sentiment d’avilissement et d’impuissance de leurs âmes les éloignent de toute chose.

 Il est rapporté de l’Imam Moussa fils de Ja‘far(p) : « Le Prince des croyants(p) disait :

« Dieu a des adorateurs/serviteurs dont le cœur se brise de crainte pour Lui, alors Il les a réduits au silence. » »

 (de l’Imam Moussa fils de Ja‘far(p), de l’Imam ‘Alî(p) tiré de « Mishkât al-Anwâr fî ghur al-Akhbâr » p59)

„Ainsi Dieu (qu’Il soit Exalté) Se manifeste à Ses Proches-Elus parfaits de plusieurs façons :

1)Parfois par la Manifestation de la Bonté ; alors l’amour ardent et l’attraction amoureuse les guident comme il est rapporté dans le hadîth : le Messager de Dieu(s) attendait la prière et, son amour et son désir se faisant de plus en plus pressants, il(s) disait à Bilal [chargé d’annoncer la prière] : « Soulage-nous, ô Bilal ».

2)Parfois par la Manifestation de la Grandeur et de l’Autorité, alors ils se mettent à avoir peur et à être craintifs comme ces états de crainte rapportés à propos du Messager de Dieu(s) et des Imams de la Guidance(p).

3)Et parfois encore, par la Manifestation de l’Unité Synthétique (al-Ahadî al-Jam‘î), selon la puissance des cœurs et leur capacité de contenir.

Mais nous, les voilés, qui sommes occupés par ce monde, enfermés dans la prison de la nature, enchaînés dans les carcans des désirs matériels et des espoirs, privés des félicités rationnelles divines, qui ne nous dégrisons pas de l’ivresse de la nature vers le matin de l’éternité, ni ne nous réveillons jamais de notre lourd sommeil, nous sommes en dehors du cadre de ces divisions et exclus de cette mise en évidence. Pour nous, les règles morales de la Présentation (al-hudûr) sont d’un autre ordre, ainsi que les devoirs au niveau du cœur qui prennent une autre forme.

Mais avant tout, nous devons faire sortir de nos cœurs le désespoir de l’Esprit de Dieu et celui de Sa Miséricorde. Ils sont les deux plus grands soldats d’Iblis et font partie des insinuations des shaytans des hommes et des djinns.

(d’après Al-Adab al- Ma‘nawiyyah li-s-Salât de l’Imam al-Khomeynî(qs) – Maqâlat 3 – Partie I Chap.1)

www.lumieres-spirituelles.net     No66  - Dhû al-Qa‘deh 1435 – Septembre 2014


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)