1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 404 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La question d’al-Mahdî(qa) - celle de l’attente


La question d’al-Mahdî(qa) est une question de foi (2)

La question de l’attente

La question d’al-Mahdî(qa) est une affaire qui renforce la foi des gens et les élève en degrés en tant :

žLa question de l’occultation ainsi que celle de l’attente soulèvent beaucoup de questions.

žEt par ces questions, elle élargit la porte à la foi en Dieu, à l’espoir de la Rencontre de Dieu (qu’Il soit Glorifié) et joue un rôle d’éveil et de renforcement pour les gens qui utilisent leur raison : {Il y a en cela des signes pour les gens qui raisonnent.}(4/13 Le  Tonnerre)

žLes deux questions les plus étranges que suggère l’affaire d’al-Mahdî(qa) et qui sont difficiles pour la raison :

1)la longueur de sa vie

(le grand nombre d’années – dépassant le millénaire – qu’il a déjà vécu.)

2)sa dissimulation

Comment peut-il(qa) être caché, dissimulé, tout en étant présent parmi les gens ?

Ou comment est-il présent parmi les gens, sans être vu (en étant invisible) ?

En même temps, affirmer qu’il(qa) est présent malgré son occultation implique que son existence est effective, qu’elle se manifeste d’une façon ou une autre, ou que son intervention laisse des traces, d’une façon ou d’une autre, sur la réalité de ce monde, sinon on ne dirait pas qu’il(qa) est présent.

Sa dissimulation est-elle un miracle ou une nécessité que l’Imam(qa) s’efforce d’appliquer ?

Dans sa lettre envoyée à sheikh Mufîd, rapportée par le savant at-Tabarsî dans son al-Ihtijjâj , il(qa) révèle : « Moi, je ne néglige pas de veiller sur vous et je n’oublie pas de vous évoquer. Et si cela n’était pas ainsi, les malheurs seraient descendus sur vous et les ennemis vous auraient extirpés. »

(d’après sayyed  Abbas Noureddine, conférence du 12/12/2013)

www.lumieres-spirituelles.net     No66  - Dhû al-Qa‘deh 1435 – Septembre 2014


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)