1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 442 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sauvegarder son savoir et sa certitude


Sauvegarder son savoir et sa certitude

 « Ne rendez pas votre savoir ignorance et votre certitude doute.

Si vous savez alors agissez ;

et si vous avez la certitude alors allez de l’avant. »

du Prince des croyants(p),  Nahja -l-Balâgha, des propos étranges 276 (ou 265)  p714

لاَ تَجْعَلُوا عِلْمَكُمْ جَهْلاً، وَيَقِينَكُمْ شَكّاً،

Lâ taj‘alû ‘ilmakum jahlann  wa yaqînakum shakkan

Ne rendez pas votre savoir ignorance et votre certitude doute.

taj‘alû : verbe « ja‘ala  » rendre, mettre à la 2e personne du pluriel.

‘ilma-kum  : nom d’action du verbe  «‘alima  » (savoir ) + « kum » pronom personnel 2e p. du pl. (équivalent de l’adjectif possessif français)  renvoyant au sujet sous-entendu à la seconde personne du pluriel = votre  savoir.

jahlann : nom d’action du verbe« jahila » (ignorer)  = une ignorance.

yaqîna-kum : nom d’action du verbe « yaqina » (= apprendre ou savoir une chose avec certitude) + « kum » = votre certitude, connaissance certaine, savoir certain, sûr, qui n’accepte aucun doute, qui entraîne tranquillité et quiétude de l’âme.

shakkann: nom d’action du verbe « shakka » (se méfier, douter) = un doute, une incertitude.

إِذَا عَلِمْتُمْ فَاعْمَلُوا، وَإِذَا تَيَقَّنْتُمْ فَأَقْدِمُوا.

Idhâ ‘alimtum fa-‘malû, wa idhâ tayaqqantum fa-aqdimû

Si vous savez alors agissez et si vous avez la certitude alors allez de l’avant.

idhâ …. fa : « idhâ » particule qui exprime la condition, l’éventualité ; la réponse est introduite par « fa »

‘alimtum: verbe « ‘alima » savoir à la 2e personne du pluriel.

a‘malû : la 4e  forme dérivée du verbe « « ‘amala » (faire, agir, travailler)  = mettre en mouvement, en œuvre,  à la 2e p. du pl. forme impérative.

tayaqqantum : la 5e  forme dérivée du verbe « yaqina » = apprendre et connaître avec certitude, à la 2e p. du pl. au temps du passé.

aqdimû : la 4e  forme dérivée du verbe « qadama » (marcher en tête, avancer)  = faire avancer, se lancer  à la 2e p. du pl. forme impérative.

Si une personne apprend quelque chose, elle doit agir en fonction de ce savoir ; de même si elle a une certitude, elle ne doit pas hésiter pour aller de l’avant, en s’appuyant dessus. Sinon, cette personne verra son savoir devenir ignorance (une accumulation d’informations devenue inutile dans sa vie en ce monde et dans l’Au-delà) et ses certitudes se transformer en doute et tomber alors dans ses ténèbres. Et c’est la personne qui en décide. (d’après S. Abbas al-Moussawî, vol.5 p418)

www.lumieres-spirituelles.net     No66  - Dhû al-Qa‘deh 1435 – Septembre 2014


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)