1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 574 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Ce qui guérit les yeux (1)


Ce qui guérit les yeux (1)

faire les petites ablutions après le repas

couper les ongles le jeudi

al-Hujâmah au niveau des deux artères jugulaires

boire du jus de chicorée pressée saupoudré de sucre

« Les petites ablutions après le repas, repoussent les soucis et corrigent la vue. » (du Messager de Dieu(s) Makârem al-Akhlâq p140 – Bihâr al-Anwâr, vol.63 p364)

Abû-l-Hassan (l’Imam ar-Ridâ(p)) me vit à Khurâsân alors que je me plaignais des yeux. Il(p) me dit : « Je t’indique quelque chose qui, si tu le fais, ne te fera plus plaindre des yeux ? » J’acquiesçais. Il(p) me dit : « Coupe tes ongles tous les jeudis et, par Dieu, je t’assure ta guérison. » Je le fis et depuis je ne me plaignis plus jamais de mes yeux. » (de l’Imam ar-Ridâ(p), al-Kâfî, vol.6 p491)

« Al-hujâmah (la saignée) au niveau des deux artères jugulaires allège la tête, le visage et les yeux... » (de l’Imam ar-Ridâ(p), Mustadrak al-Wasâ’il, vol.13 p87 – Bihâr al-Anwâr, vol.59 p318)

« Je me plaignis à l’Imam as-Sâdeq(p) d’effervescence au niveau de la tête et des dents et d’élancements au niveau de l’œil au point que mon visage était gonflé. Il(p) me dit : « Tu dois prendre de cette chicorée (handbâ), tu la presses et  tu prends son eau. Tu verses dessus du sucre de Tabirzad. Tu en mets beaucoup car il soulage et repousse son mal. » Je rentrai chez moi et le préparai [le remède] la nuit-même. Avant de dormir, je le bus puis je m’endormis. Je me réveillai le lendemain, guéri par la Louange de Dieu et par lui [le remède]. »  (de l’Imam as-Sâdeq(p), Mustadrak al-Wasâ’il, vol.16 p417 – Bihâr al-Anwâr, vol.63 p209)

www.lumieres-spirituelles.net     No66  - Dhû al-Qa‘deh 1435 – Septembre 2014


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)