1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 552 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

C/L’Adhân et l’Iqâmah - 1- Des secrets globaux et des règles de conduite (3)


I/Des règles de conduite morales concernant l’Adhân et l’Iqâmah

1- A propos de leurs secrets globaux et de leurs règles de conduite (3)

Nous avons vu le secret global et la règle de conduite morale de l’Adhân (l’appel à la prière) et nous continuons de voir ceux de l’iqâmah (l’annonce du début de la prière). Nous étions arrivés à la situation des gens comme nous.

Avant tout, nous ne devons pas désespérer de l’Esprit et de la Miséricorde de Dieu. Nous ne devons pas nous imaginer que les vêtements des stations [vues précédemment] ont été cousus à la taille de personnes particulières, que les mains de nos espoirs ne peuvent les atteindre, que nos jambes ne peuvent pas les atteindre alors nous ne faisons aucun pas  et nous restons, par froideur et langueur, éternellement sur la terre de la nature.

Certes, la station particulière de l’élite des Gens de Dieu n’est facile pour personne ! Mais il y a pour les stations morales et les connaissances divines, des degrés infinis et des stations multiples qui sont plus faciles d’accès que ces stations, ces connaissances, ces états et ces degrés, de sorte que si nous quittons la froideur et la langueur présentes en nous-mêmes, que nous nous éloignons de l’entêtement et du fanatisme pour ces gens de l’ignorance éloignés des cœurs des adorateurs/ serviteurs de Dieu, nous ne trouverons aucun shaytân sur la voie de notre cheminement.

Ainsi la première règle de conduite de la présentation (hudûr) que nous devons suivre, au début de l’ordre – dans la mesure où nous n’avons pas dépassé le niveau des sens et de l’apparence, que nous n’avons, devant nos yeux, que la grandeur et la majesté de ce monde et que nous n’avons aucune connaissance de la Grandeur divine invisible (ghaybiyyah) – est de Ÿvoir le Lieu de Présence de Dieu (qu’Il soit Exalté) comme une assemblée d’un sultan ayant une grande importance, dont la grandeur est connue par le cœur et Ÿfaire comprendre au cœur que toute grandeur, toute majesté, tout orgueil sont des manifestations de la Grandeur du monde immatériel (al-malakût) qui est descendue [révélée] à ce monde et que ce monde immatériel (malakût), à côté des mondes invisibles (ghaybiyyah), n’a aucune valeur sensible.

Alors nous faisons comprendre au cœur que le monde est le Lieu sacré de la Présence de Dieu et que Dieu (qu’Il soit Exalté) est Présent dans l’ensemble des lieux et des espaces, particulièrement durant la prière, qui, elle, est une autorisation singulière pour la Présentation (hudûr) et un rendez-vous spécifique pour la Rencontre et le Désir avec la Présence de l’Un.

L’objectif est donc de rendre le cœur sensible à la Grandeur et à la Présentation, même si, au début, cela est affecté. Le cœur se familiarise progressivement et ce passage devient réel.

Si nous suivons les règles formelles de conduite pratiquées avec le roi du royaume et que nous les mettons en pratique lors de la Présentation, il y aura  également des effets au niveau du cœur et la grandeur sera ressentie. Progressivement, arriveront les résultats demandés. Il en est de même en ce qui concerne les effets de l’amour et du désir ardent. Ils arrivent également par le comportement et la gymnastique.

En premier lieu, doivent être exposées au cœur les Miséricordes formelles et les Bontés sensibles de Dieu afin d’atteindre les stations de la Toute-Miséricorde, de la Très-Miséricorde et du Bienfaiteur et d’y familiariser progressivement le cœur. L’effet arrivera à l’intérieur (en profondeur), de l’extérieur (de l’apparent) et le royaume de l’intérieur s’illuminera des effets de la Beauté et arriveront les résultats demandés.

Si l’individu fait cela et mène le combat dans la voie de Dieu, Celui-ci (qu’Il soit Exalté) le soutiendra et le sauvera, par la main invisible (ghaybiyyah), des ténèbres du monde de la nature. Par le rayonnement de la Lumière de Sa Beauté, Il illuminera la terre sombre de son cœur et le transformera en des cieux spirituels.  {A quiconque accomplit une bonne action, Nous augmentons la récompense. Dieu est certes Pardonnant et Remerciant.}(23/42 La Consultation)

 (d’après Al-Adab al- Ma‘nawiyyah li-s-Salât de l’Imam al-Khomeynî(qs) – Maqâlat 3 – Partie I Chap.1)

www.lumieres-spirituelles.net     No67 - Dhû al-Hujjeh 1435 – Octobre 2014


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)