1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 224 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Minâ à côté de La Mecque (2)


Minâ à côté deLa Mecque (2)

Minâ est une grande vallée entourée de montagnes noires, située à une dizaine de kilomètres à l’Est de La Mecque. Les pèlerins y passent trois nuits après leur séjour à ‘Arafat le neuvième jour de Dhû al-Hujjah.

Minâ est l’endroit où a eu lieu le « sacrifice d’Ibrâhîm ». Il est également le lieu de la tentation du démon représentée par trois petites colonnes situées initialement dans un endroit retiré, à l’accès difficile à l’entrée occidentale de Minâ : les « Jumarât » (les pierres en allusion sans doute aux pierres lancées sur ces stèles). Il y a la grande colonne (al-‘Aqabat), la moyenne et la petite.

Depuis, ces trois stèles sont devenues des pans de mur, répartis sur quatre étages séparés les uns des autres, dans un bâtiment en béton, style « parking », du fait de l’affluence des millions de pèlerins.

Chaque pèlerin doit lancer sept petites pierres (ramassées la veille au Muzdalifah) sur la plus grande colonne le premier jour (c’est-à-dire le 10 Dhû al-Hujjah, le Jour de l’Aïd al-Ad’hâ), et sur les trois colonnes les deuxième et troisième jours (les 11 et 12 Dhû al-Hujjah), en souvenir des tentatives du démon auprès du Prophète Ibrâhîm(p) (qui reçut l’ordre de l’Ange Gabriel(p) de lui jeter sept pierres), puis auprès d’Ismâ’îl et Hâjar (pour qu’ils se rebellent contre leur père ou mari).

Confirmation de la nécessité de lutter contre le démon considéré comme un ennemi évident dans le Coran et détermination du combat contre sa propre âme, instigatrice du mal, pour se purifier et se rapprocher de Dieu. « Dieu est plus Grand ! Point de divinité autre que Dieu !

Dieu est plus Grand ! Dieu est plus Grand !

Et à Dieu la Louange !

Dieu est plus Grand pour ce qu’Il nous a guidés !

Dieu est plus Grand pour ce qu’Il nous a pourvus en bête ! »

Se débarrasser de toutes les pollutions de l’âme, des croyances erronées, des insinuations du démon, pour raviver la fitra (la nature première) où est inscrit le Pacte divin de la reconnaissance de la Seigneurie de Dieu et la rendre perméable aux Effusions divines répandues durant cette période particulière du Hajj.

Réaffirmer la croyance en un Dieu Unique, en Son Messager et en Son Message. Proclamer l’Unité de la Nation islamique face aux tentatives de division qu’elles viennent de l’intérieur ou de l’extérieur.

Une manifestation de dédouanement (du désaveu) des ennemis de l’Islam, des incroyants et associationnistes de notre époque, vient clore cette déclaration de foi (si les conditions locales le permettent), à l’instar du Prophète Mohammed(s) quand il(s) rentra à La Mecque et qu’il(s) déclara : {Proclamation de Dieu et de Son Messager [adressée]aux hommes, le jour du grand pèlerinage : « Dieu et Son Messager désavouent les associationnistes. Si vous vous repentez, ce sera un bien pour vous. Mais si vous vous détournez, sachez que vous ne réduisez pas Dieu à l’impuissance. » Annonce un châtiment douloureux aux incroyants, sauf à ceux des associationnistes avec lesquels vous avez conclu un pacte.  }(3/IX le Repentir).

Et quand arrive le moment du départ de Minâ pour se rendre à La Mecque, le pèlerin sort vidé de tous ses péchés comme au jour où sa mère le mit au monde.

Avant, petit passage obligé à la mosquée al-Khayf, sur le versant de Minâ, pour y prier deux raka‘ats pour que Dieu permette le renouvellement du pèlerinage à La Mecque. Cette mosquée est celle du Prophète(s) auprès de laquelle il séjourna lors de son pèlerinage d’adieu (on peut encore voir sa tente à l’intérieur de la mosquée), dans laquelle plus de mille Prophètes ont prié, et où sont enterrés 70 d’entre eux. Elle fut appelée « Khayf » parce qu’elle était surélevée par rapport à la vallée.

www.lumieres-spirituelles.net     No67 - Dhû al-Hujjeh 1435 – Octobre 2014


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)