1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-27 | Readers 429 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La confiance de l’Imam as-Sajjâd(p) en Dieu


La confiance de l’Imam as-Sajjâd(p) en Dieu

Il est rapporté que lors de l’entrée de Muslim ben Uqbah à Médine, l’Imam as-Sajjâd(p) s’était réfugié dans le sanctuaire du Prophète(s) et invoquait Dieu près de la tombe de son aïeul(s).

Muslim ben Uqbah avait été envoyé par Yazîd en 63H afin de réprimer cette ville sacrée qui avait prêté allégeance à l’Imam as-Sajjâd(p). Il avait « carte blanche » pendant trois jours pour  faire ce qu’il voulait (pillage, viols, violences, meurtres..), période qui fut appelée « al-wâqi‘at al-harrat » avant de mettre le feu à la ville du Prophète Mohammed(s).

Saïd ben al Musayb raconte: « Nous arrivions, ‘Alî fils de Hussein(p) et moi, à la tombe du Prophète(s). ‘Alî, fils de  Hussein(p), prononçait des paroles auxquelles je ne prêtais pas attention. Quelque chose nous séparait des gens : nous priions, nous voyions les gens mais eux ne nous voyaient pas. »(1)

Selon d’autres sources, il(p) avait récité cette invocation :

« Mon Dieu, Seigneur des sept cieux et de ce qu’ils ombragent et des sept terres et de ce qu’elles portent,  Seigneur de l’Arche grandiose, Seigneur de Mohammed et de sa Pure Famille, je cherche protection auprès de Toi contre son mal, je le repousse par Toi, je Te demande de me donner de son bien et de me préserver de son mal. »(2)

Ou encore, selon une autre version, il(p) disait:

« Seigneur ! De combien de bienfaits m’as-Tu gratifiés pour lesquels je T’ai rarement remercié !  Combien d’épreuves m’as-Tu infligées durant lesquelles j’ai été peu patient à Ton égard !  Ô Celui que j’ai peu remercié durant Ses Bienfaits et qui ne m’a pas privé [pour autant],Ô Celui à l’égard duquel j’ai été peu patient durant les épreuves et qui ne m’a pas abaissé [pour autant], Ô Plein de faveurs qui ne s’épuisent jamais, Ô Plein de bienfaits innombrables, prie sur Mohammed et sur la famille de Mohammed et écarte de moi son mal !  Car je le repousse par Toi et je cherche refuge auprès de Toi contre son mal. »(3)

Quand il fut(p) amené à Musrif (Muslim) ben ‘Uqbah, ce dernier qui pourtant avait dit pendant tout le chemin : « Je ne veux que ‘Alî fils de Hussein(p) », l’épargna, l’honora, le gratifia et l’accompagna.(3) 

Et selon d’autres sources, il le fit asseoir à ses côtés, lui disant : « Demande-moi ce que tu veux. »

L’Imam(p) ne demanda pas une personne que Musrif n’épargna alors qu’il voulait la passer au sabre [la tuer]. Puis, Musrif le laissa partir en lui faisant les honneurs. (2)

« Quelqu’un dit à Muslim ben ‘Uqbah : « Nous t’avons entendu insulter ce jeune homme et ses ascendants pendant tout le chemin. Et quand on te l’amène, tu l’honores! ? » Il répondit : « Quand je le vis, mon cœur se remplit d’effroi. » » (4)

(1)Muntahâ al-Amâl   de Sheikh Abbas al Qommî,vol.2 p47
(2)idem, p50
(3)Kashef al-Ghummat   de ‘Alî Abî Hassan al-Arbilî , vol.2 p300
(4)Sîrat al-A’imat al-ithnâ a’shir de Sayed Hâshem Hasanî, vol.2   p136

www.lumieres-spirituelles.net     No20  Moharram  1432 – Déc. Janvier  2011


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)