1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-01-04 | Readers 514 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

C/L’Adhân et l’Iqâmah-2-des règles concernant les « Takbirât » (3)


 C/Des règles de conduite concernant des éléments de la prière

I/Des règles de conduite morales concernant l’Adhân et l’Iqâmah

2- Des règles de conduite et des secrets concernant les « Takbirât » (3)

Nous continuons de voir les règles de conduite à suivre concernant les « takbîrât » de l’adhân et de l’iqâmat.

Ainsi, parmi les règles de conduite du « takbîr » (dire « Dieu est plus Grand ! »), il y a :

„Que le cheminant ne s’arrête pas à la forme, qu’il ne se contente pas de la prononciation et du remuement de la langue, mais que, dès le début, il attire l’attention du cœur sur l’Orgueil (la Supériorité) de Dieu et sur le fait que la Grandeur, la Majesté ne sont réservées qu’à l’Essence Sacrée (que Sa Grandeur soit Magnifiée), par la force de l’argumentation et de la lumière des sciences divines), ainsi que sur l’indigence, l’abaissement et la misère de l’ensemble des habitants du monde du possible(1) et la totalité des existants corporels et spirituels.

„Puis, par la force de la gymnastique et de la multitude des désirs et la familiarité totale, qu’il fasse vivre son cœur de cette Subtilité divine et qu’il lui donne la félicité et la vie rationnelle spirituelle. Si l’indigence et l’abaissement du possible et la Grandeur et l’Orgueil (la Supériorité) de Dieu (que Sa Puissance soit Magnifiée) se dressent devant ses yeux, si la réflexion et le rappel atteignent un certain niveau et si arrivent au cœur la familiarité et la tranquillité, alors, le cheminant vers Dieu verra, de l’œil de la clairvoyance, les traces de la Majesté et de l’Orgueil de Dieu dans l’ensemble des existants. Les défauts et les maladies de son cœur se soigneront. Il trouvera le plaisir des entretiens intimes et la douceur de l’évocation de Dieu.

Le cœur sera le lieu de résidence du pouvoir de l’Orgueil de Dieu (que Sa Majesté soit Magnifiée). Les effets de l’Orgueil (la Supériorité de Dieu) apparaîtront à l’extérieur et à l’intérieur du royaume et le cœur sera en harmonie avec la langue, le secret avec l’apparent. L’ensemble des forces intérieures et apparentes, le monde-ci et le monde immatériel (malakût) diront : « Dieu est plus Grand ». Un des voiles épais se soulèvera et il avancera d’un niveau vers la prière véritable qui est l’ascension de la Proximité.

Dans un long propos de l’Imam as-Sâdeq(p) décrivant l’ascension, il est indiqué une partie de ce qui vient d’être évoqué :

 « Dieu le Très-Puissant, le Coercitif, a fait descendre sur lui [le Prophète(s)] un palanquin de lumière dans lequel il y avait quarante sortes de lumière qui entouraient le Trône. Le Trône de Dieu (qu’Il soit Béni et Exalté) éblouit les regards des regardants. » (…)  Jusqu’à ce qu’il(p) dise :« Il s’assit dedans et monta avec au ciel de ce monde. Les Anges se dispersèrent vers les extrémités du ciel, tombèrent prosternés et dirent : « Très Glorifié ! Très Sanctifié ! Notre Seigneur et Seigneur des Anges et de l’Esprit ! Comme cette lumière ressemble à la Lumière de notre Seigneur ! » Gabriel dit alors : « Dieu est plus Grand ! Dieu est plus Grand ! ». Les Anges se turent, les portes du ciel s’ouvrirent et les Anges se rassemblèrent. Ils arrivèrent et saluèrent le Prophète par groupes. » 

 (de l’Imam as-Sâdeq(p) dans ‘illal ash-sharî‘at repris dans al-‘Kâfî, vol.3 p483)

Il y a dans ce propos rapporté des secrets grandioses qui ne peuvent être abordés ici. Concernant notre sujet, il y a ces témoignages : par l’intermédiaire du « takbîr » de l’Ange Gabriel(p), les Anges se turent, se rassemblèrent et se réunirent autour du « Walî » absolu, et le premier ciel s’ouvrit. Un des voiles qui était sur le chemin de l’ascension vers Dieu a été déchiré. Ces voiles qui se déchirent et se soulèvent durant l’adhân ne sont pas les mêmes voiles qui sont dans les « takbîrât » du début [de la prière]. Et peut-être que le secret de la présence de deux « takbîrât » dans l’iqâmat réside dans le fait que le cheminant a dressé ses forces dans le Lieu de la Présence, et qu’il s’est un peu déplacé de la multitude vers l’Unité, alors il dit : « Dieu est plus Grand » au niveau de l’Essence et des Noms, ou des Noms et des Attributs. Et peut-être que le « takbîr » des Attributs et des Actes sont repliés dans le « takbîr » de l’Essence et des Noms.

 (d’après Al-Adab al- Ma‘nawiyyah li-s-Salât de l’Imam al-Khomeynî(qs) – Maqâlat 3 – Partie I Chap.2)

(1)le possible, qui a une existence possible, non nécessaire, non obligatoire, qui n’a d’existence que par Dieu.

www.lumieres-spirituelles.net     No70 - Rabî‘I  1436 – Déc.-Janvier  2015 

Explications à propos des « takbîrat »

†« Takbîr » c’est-à-dire : « dire « Allahu Akbar » », c’est-à-dire en faisant une traduction littérale : « dire « Dieu est plus Grand » » (et non pas, comme il est souvent traduit : « Dieu est le plus Grand »). Parce que rien ne ressemble à Dieu. Il n’y a pas ici une comparaison entre  plusieurs choses dans le cadre de laquelle Dieu serait considéré comme « le plus grand », comme quand une mère présente ses enfants et désigne le plus grand (ou l’aîné) d’entre eux. {Il n'y a rien qui Lui ressemble et Il est celui qui entend et qui voit.} (11/42 La consultation)

†L’objectif de réciter l’adhân et l’iqâmah et notamment de dire « Dieu est plus Grand » est d’atteindre le cœur. Pour cela, il ne faut pas se contenter de répéter au niveau des lèvres « Dieu est plus Grand », mais se persuader (au niveau de la raison et du cœur) que la Grandeur, la Majesté, l’Orgueil n’appartiennent qu’à Dieu et tout ce qui est en dehors de Dieu est abaissement, indigence..

†A force de répéter cet exercice avec conviction sincère et attention à ce que l’on dit, sans penser à autre chose en le disant, mais en se centrant sur le sens de cette phrase  et en repoussant toute autre idée fausse, il y aura certainement des effets au niveau du cœur et cet exercice y laissera des traces. D’un côté, la personne ressentira de la tranquillité et de la chaleur au niveau du cœur et de l’autre, elle verra les traces de la Majesté et de la Grandeur de Dieu dans l’ensemble des existants.

†Son cœur se remplira de la Grandeur de Dieu.

†Les « takbîrât » de l’adhân et de l’iqâmah apparaissent comme des clefs qui ouvrent une à une les portes du ciel ou qui déchirent les voiles sur le chemin de l’ascension vers Dieu.

†En répétant « Dieu est plus Grand », la personne se détourne de la multiplicité de ce monde pour ce tourner vers l’Unicité, vers  la Grandeur de Dieu. En ne voyant que la Grandeur de Dieu, le cœur se débarrasse des choses méprisables de ce monde qui sont autant de voiles de ténèbres et progressivement remplit son cœur de la Lumière divine.

†Et dans ce propos de l’Imam as-Sâdeq(p) décrivant l’ascension vers Dieu durant la prière cité par l’imam Khomeynî(qs), il y a de nombreux secrets qui, malheureusement, dépassent les gens comme nous. Mais on peut cependant noter que par le « takbîr » l’ensemble des Anges se sont rassemblés pour saluer le Prophète le plus noble(s). Donc le  « Dieu est plus Grand » est aussi rassembleur !

†Autre point important, les « takbîr » dans l’adhân puis dans l’iqâmah peuvent avoir un rôle ou des effets différents, c’est-à-dire ouvrir des portes les unes après les autres, ou de déchirer des voiles les uns après les autres, si le priant est totalement concentré dans ces  «  takbîrat » en se déplaçant vers Dieu.

†Dieu Se manifeste à nous à travers Ses Actes, Ses Attributs, Ses Noms qui indiquent l’Essence. Certains gnostiques parlent de ces différents niveaux au sein de la prière qu’un priant peut parcourir s’il est arrivé à éduquer son cœur par la répétition de cette phrase « Dieu est plus Grand » à chaque étape. Quoique l’on connaisse de Dieu, Dieu est plus Grand !

www.lumieres-spirituelles.net     No70 - Rabî‘I  1436 – Déc.-Janvier  2015


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)