1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-01-04 | Readers 373 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’importance de purifier son âme avec les études


L’importance de purifier son âme avec les études

Sayyed at-TabâTabâ’î raconte : « Quand je me rendis à Najaf pour étudier les sciences religieuses, je ne connaissais rien de Najaf. Je ne savais pas où aller, ni que faire. Pendant tout le trajet de Tabrîz à Najaf, je me demandais ce que je [voulais] étudier, auprès de quel professeur, quel était le chemin à suivre pour obtenir la Satisfaction de Dieu (qu’Il soit Glorifié).

Quand j’entrai à Najaf, la coupole du pur sanctuaire du Prince des croyants(p)  m’apparut. Je m’arrêtai face à elle et me mis à lui parler : « Ô ‘Alî, je suis venu ici pour parfaire mes études en sciences religieuses, mais je ne sais pas quel chemin prendre, quel programme choisir. Je te demande de me guider vers ce qui est dans mon intérêt. »

Ensuite, je louai  une maison et m’y installai.

C’était au début de mon séjour et je n’avais pas encore commencé à participer aux cycles de cours. Je ne connaissais personne et personne ne me connaissait. J’étais assis, en train de réfléchir sur mon avenir, quand quelqu’un frappa à ma porte.

Je me levai pour ouvrir la porte et trouvai devant moi un grand savant d’un certain âge.  Il me salua, entra dans ma maison et s’assit. Il avait un visage avenant, lumineux, aussi je le reçus avec plaisir.

Il parlait avec limpidité et sincérité. Il manifestait sa sympathie à mon égard et me récita, au cours de ses propos, des poèmes.

En me parlant ainsi, il voulait attirer mon attention sur un point important que je pourrais rapporter ainsi : « Il est bien que celui qui vient étudier à Najaf se préoccupe, en même temps que de ses études, de purifier son âme, de la perfectionner et surtout qu’il ne la néglige pas. »

Il dit cela et s’en alla, laissant une trace dans mon cœur, faisant naître en moi un grand amour pour la morale et le comportement islamique de cet homme. En quelques mots, ce grand savant – [je sus par la suite qu’il] s’agissait de sayyed ‘Alî al-Qâdî.. – éclaira mon avenir et détermina  le programme à suivre pour les années à venir. Je ne le quittais plus et assistais à ses cours de morale tout le temps que je me trouvais à Najaf. Je tirais beaucoup de profits à m’asseoir avec lui.

(d’après le témoignage de sayyed at-Tabâtabâ’î(qs) in Madrasat al-‘Urafâ’, vol.1 pp288-289)

www.lumieres-spirituelles.net     No70 - Rabî‘I  1436 – Déc.-Janvier  2015

Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)