1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 701 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le cadeau des morts


Par la [grâce du] Nom de Dieu le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux

{Certes, nous sommes à Dieu et c’est vers Lui que nous retournons.}   

Le cadeau des morts

Le messager de Dieu (s) disait : « Faites des cadeaux à vos morts ! »  Nous lui demandâmes : « Ô messager de Dieu(s), c’est quoi le cadeau des morts ? »  Il(s) répondit : « L’aumône et l’invocation. »

(in Mustadrak al-Wasâ’il, vol.2 bâb79 p484 H23-2524)

« Les actes de piété et les bonnes actions que les vivants accomplissent et dont ils offrent la récompense aux morts, entraînent la descente de Biens et de Miséricorde sur les morts. Les aumônes « courantes » (permanentes, subsistantes), comme lors de la création de sociétés de bienfaisance au service des gens, reviennent aux bienfaiteurs même après leur mort sous forme de plaisir et de félicité. Il en est de même pour les aumônes ponctuelles, si celui qui les fait, le fait par compassion pour leurs parents, amis, enseignants morts. Cela est également vrai  pour les invocations, la demande de pardon, le Hajj, le Tawaf, les Ziyârâts, les prières faites au nom des morts, notamment la prière d’al-Wahsha, la nuit de leur enterrement (voir la façon de faire cette prière in Mafatîh al-Jinân, aux Ed. B.A.A. pp477-478).

D’après Shahîd Mutaharî in « al-Hayât al-Khâlidat aw al-Hayât al-Ukhrâ », chap. p5 pp23-24

Un autre exemple de cadeau : il est rapporté que si quelqu'un récite le verset du Trône (Ayat al-Kursî) sur la tombe d’un mort, Dieu créera un nombre d'Anges égal à celui des lettres du verset récité et leur demandera de prier pour le pardon du mort qui repose dans le tombeau ainsi que pour celui de la personne qui aura récité ce verset.

Al-Hâj Mullâ Fath-'Alî al-Sultânâbâdî raconte :

«J'avais l'habitude d'offrir deux raka'ât  pour chaque partisan d’Ahl-ul-Bayt(p), la nuit qui suivait sa mort, peu importe que je le connaisse ou non, sans que personne ne le sache.

« Un jour,  je rencontrai, en chemin,  un ami qui me dit : « La nuit dernière, j'ai vu en rêve une personne qui décéda quelques jours auparavant. Je lui demandai comment il allait et ce qui lui était arrivé après sa mort.

Il me répondit : « J'étais en difficulté, soumis à de rudes épreuves, subissant les pires châtiments et  souffrant le supplice, quand  deux raka'âts de prière accomplies par telle personne (et il la nomma) me sauvèrent de la torture. Que Dieu couvre de Sa Miséricorde son père pour la faveur et le grand service qu'il m'a rendu ! » »

« Mon ami me demanda alors quelle était l'histoire de cette prière et je lui racontai  mon habitude de prier pour les morts des adeptes d'Ahl-ul-Bayt(p)

(Dâr al-Salâm d'an-Nûrî, 2/ 315)

www.lumieres-spirituelles.net     No21  - Safar  1432 – Janv.-Fev.  2011


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)