1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 271 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

John Wesley (1703-1791)


John Wesley   (1703-1791)

 

John Wesley est un prédicateur anglais, à l’origine du courant protestant du « Méthodisme » en donnant, avant la lettre, les caractéristiques principales du christianisme évangélique : l’importance de la conversion personnelle, du témoignage de foi, de l’étude de la Bible, de la musique pour la louange et l’adoration et de l’engagement social d'inspiration « christique », et surtout de l’évangélisation (appelée l’« annonciation »).

John Wesley, né le 17 juin 1703, est le quinzième enfant du révérend  Samuel Wesley, recteur (vicar) de la paroisse anglicane d'Epworth (Lincolnshire), et Suzanna Wesley, une mère pieuse mais exigeante. Ses deux parents venaient de familles ayant rompu avec l'Eglise d’Angleterre. En 1720, il alla étudier à l'Université d’Oxford et découvrit : « que le cœur est la source de la vraie religion ». Il forma le « Club des Saints » (Holy Club) avec d'autres étudiants, dont son frère Charles et George Whitefield, pour organiser leurs prières et leurs  exercices spirituels, ce qui leur a valu le qualificatif de « méthodistes ».

C'est de cette période que date la prédication de John Wesley « The Circumcision of the Heart » (La Circoncision du Cœur), dans laquelle il définit la vie du chrétien comme une acceptation profonde et personnelle de la Révélation de Dieu, de son Amour et de sa Grâce, menée dans l’humilité, l’obéissance à Dieu, la foi, l’espoir et, dans la pratique quotidienne, la charité et l’amour du prochain. Diplômé en 1724, il fut ordonné prêtre anglican en 1728. Il commençait ses journées à quatre heures du matin, passait au moins deux heures par jour en prière.

Vers les années 1738, il fut envoyé en Géorgie, dans les colonies américaines, par la Société pour la Propagation de l'Evangile, avec son frère Charles pour deux ans, afin de veiller sur la vie spirituelle des colons américains et de convertir les Indiens au christianisme. Bien que son influence fût très grande, il s’interrogea : « Je suis allé en Amérique pour convertir les Indiens, écrit-il. Mais moi je ne me suis jamais converti à Dieu !? ». En route, la rencontre du groupe des Frères Moraves changea le cours de sa vie : il fut impressionné par leur foi en Dieu éprouvée par une grave tempête. Sous leur influence et celle de leur Mouvement « le Réveil », Wesley fit une expérience de « conversion » (il sentit « une chaleur étrange dans son cœur. Dieu y a allumé un feu qui ne s'éteindra plus jamais. »). Il était parvenu à un contact direct avec Dieu grâce à une expérience personnelle avec Dieu qu’il va préconiser aux autres.

Il se sentit appelé à répandre la bonne nouvelle (« la grâce divine accessible à tous, même aux pauvres et aux exclus ») et se mit à sillonner l'Angleterre à la rencontre de ceux et de celles que l'époque avait  repoussés aux marges de la société (comme les mineurs de charbon). Il contribua à la création d'écoles et d'organismes sociaux pour lutter contre l'ignorance et la pauvreté et encouragea à la lecture de la Bible. Il fut l'un des premiers à s'élever contre l'esclavage.

Il rencontra bientôt une vive opposition de la part de l’Eglise établie et se vit interdire l'accès à la chaire dans les églises, traité de « faux prophète », de « charlatan », de « fanatique ».  Il s’adressa alors directement aux gens, là où ils se trouvaient, dans les champs, sur les places, les foirails et les marchés, dans les quartiers pauvres et les auberges, répondant de façon simple à leurs questions. En 1784, Wesley rompit « de facto » avec l'Eglise anglicane et s'entoura de prédicateurs laïcs.

Une cinquantaine d’ouvrages sur la philosophie naturelle, l’histoire de l’Eglise, celle de Rome, de l’Angleterre, sur la médecine, la musique pour les cultes lui sont attribués. Ses « Sermons », regroupés et publiés de son vivant, quelques années avant sa mort en 1791, se diffusèrent dans la nation toute entière et même au-delà, en Amérique. On le dit précurseur du deuxième courant protestant aux Etats-Unis après les Baptistes.

www.lumieres-spirituelles.net     No23  - Rabi‘II  1432 – Mars-Avril 2011


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)