1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 455 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Les maladies du cœur – Introduction – 1-La réalité de l’humain


Les maladies du cœur – Introduction

1-La réalité de l’humain : d’être le reflet de la Vérité

Voici une autre approche des maladies du « cœur » (pour les maladies psychiques, mentales..) à partir de la Révélation divine. Sans doute nouvelle pour la majorité d’entre nous. Cette approche nécessite une introduction qui va comprendre en premier lieu un rappel de certains principes fondamentaux qui permettront de jeter les bases de cette étude ; puis nous allons dégager des caractéristiques de ces maladies, établir leur fondement essentiel et donner des exemples. Nous indiquerons par des couleurs différentes le niveau du sujet abordé.

Et tout d’abord, il est important de noter que pour connaître la totale Réalité de l’être humain en tant qu’être humain, il faut que l’âme de cet être humain [qui prétend à cette connaissance] soit dans un total état d’ « humanité » (insâniyyah), de sorte que l’on peut dire (de lui) qu’il est un miroir pur qui fait apparaître la Vérité, à l’instar du Messager de Dieu, le Prophète Mohammed(s).

Car ce qui exprime le plus la Réalité de l’ « humanité » de l’être humain est d’être le miroir de la Vérité (qu’Il soit Glorifié et Exalté) et Son Signe, même Son Signe le plus grand. Cet être humain, en faisant apparaître cette Réalité qui est la sienne, est également la Manifestation de Dieu Tout-Puissant. C’est-à-dire, si ce reflet se réalise, on pourrait  voir en cet être humain les Attributs de Dieu (qu’Il soit Glorifié et Exalté) et Ses Manifestations majeures (puisqu’il est le Signe majeur).

Aussi, si on voit que cet être humain ne reflète pas cette Vérité, on peut dire que son miroir n’est pas pur, qu’il est trouble, terne – au point même de pouvoir devenir un obstacle.  

Le Messager(s) de Dieu était parfois incommodé à la vue de certaines personnes, comme Abû Lahab ou Abû Jahil, comme dit l’imam Khomeynî(qs) dans son interprétation de la parole du Messager(s) : « Il me pèse sur mon cœur d’un lourd poids. » En tant que cette « gêne » provenait du regard porté sur leur apparence, un miroir souillé, impur, qui évoque chez l’être humain, (si elle [leur apparence] évoque quelque chose), l’éloignement, les ténèbres, la séparation, l’enfer..

Vous savez qu’il y a des gens qui ne détiennent pas seulement du feu dans leur for intérieur, mais qui sont la manifestation même du Feu, les combustibles du Feu. Et, qu’est-ce que l’Enfer, si ce n’est avant tout la manifestation de l’éloignement de Dieu ? Les habitants de l’Enfer ont le châtiment de l’éloignement [de Dieu].  (Que Dieu nous en préserve !)

Aussi, ceux qui voient la réalité de ces gens sont-ils incommodés. Et ce n’est pas seulement à cause de leurs corps – car la vision de l’Enfer ne veut pas dire regarder le feu, les flammes flamboyantes –. Mais ce qui est le plus grave en ce qui concerne l’Enfer, c’est qu’il est une demeure où il n’y a pas de Miséricorde. La Miséricorde de Dieu (qu’Il soit Glorifié et Exalté) s’étend à toute chose. « Ma Miséricorde englobe toute chose. » Mais en Enfer, il n’y a pas de Miséricorde. Il ne peut refléter aucun des Attributs et des Noms de Dieu de Bien et de Beauté, ni rien réfléchir en tant que Signes et Miroirs.

Ainsi, pour que l’être humain soit un lieu de la Manifestation de Dieu et de Ses Attributs, un Signe L’indiquant, une cause de joie et de plaisir, il doit être un « être humain » dans le plein sens du terme. Et qu’est-ce qu’être un « être humain » dans le plein sens du terme ? Où se détermine l’humanité de l’être humain ? C’est ce que nous allons voir la prochaine fois.

D’après la 1ère conférence donnée par  Sayyed Abbas Noureddine printemps 2006

www.lumieres-spirituelles.net     No26  - Rajab  1432 – Juin 2011


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)