1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 377 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Qui étaient ces « incroyants avant eux » dont ils imitaient les paroles ?


Qui étaient ces « incroyants avant eux »

dont ils imitaient les paroles  ?

Dieu dit dans Son noble Livre :

{Et les juifs dirent : « Uzayr est le fils de Dieu », et les chrétiens dirent : « le Messie est le fils de Dieu » ; ce sont les mots de leurs bouches. Ils imitent(en contradiction avec leur opposition aux incroyants à propos de l’Unicité de Dieu) les paroles des incroyants avant eux. Que Dieu les combatte ! Comme ils forment des mensonges (loin de la Vérité) ! Ils ont pris leurs docteurs en loi et leurs moines pour des seigneurs en dehors de Dieu, ainsi que le Messie fils de Mariam. Alors qu’ils n’ont reçu l’ordre que d’adorerun Dieu Unique, Point de dieu autre que Lui. Qu’Il soit Glorifié loin de ce qu'ils [Lui] associent.}(30-31/9 Le repentir)

Comme en témoigne ce verset, le Coran nie que ce soit le Messie (’Issa Jésus)(p) qui ait été à l’origine de ce que disent et croient les Chrétiens à son propos. Il y est dit que les Chrétiens ont suivi aveuglément leurs chefs qui ont transplanté les mythes des anciens idolâtres dans le christianisme.

Qui sont ces incroyants à qui Dieu fait allusion quand Il dit: {Ils imitent les paroles de ceux qui étaient incroyants avant eux.} ?

®Ce ne sont sûrement pas les Arabes d’avant l’Islam quand ils disent dans leur idolâtrie que les anges sont les filles de Dieu, parce que leur parole (de dire que Dieu a un fils) est plus ancienne historiquement que leur contact et leur mélange avec les Arabes, et plus particulièrement les Juifs. C’est ce qu’indique apparemment le verset  {les paroles des incroyants avant eux}. Ces « incroyants » étaient avant les Juifs et les Chrétiens. Et les Arabes d’avant l’Islam ont adoré les statues en tant que cela leur avait été rapporté d’ailleurs ; ils n’en étaient pas à l’origine.

®Du reste, les idolâtres de Rome, de Grèce, d'Egypte, de Syrie et d'Inde étaient plus proches des gens du Livre qui vivaient alors en Palestine et dans son voisinage. Le transfert des croyances et des assertions religieuses des premiers était plus facile vers ces derniers, les facteurs étaient plus favorables.

®Ainsi, ceux qui sont évoqués dans {les incroyants avant eux}, ce sont les anciens idolâtres d'Inde et de Chine, ainsi que ceux d’Occident, de Rome, de Grèce et d'Afrique du Nord.

D’ailleurs, l'histoire parle, à leurs propos, d’assertions semblables à celles présentes chez les gens du Livre des Juifs et des Chrétiens comme l'affiliation, la paternité, la trinité, aussi bien que les histoires de crucifixion, le sacrifice etc. Cela fait partie des vérités historiques vers lesquelles le Coran a attiré l’attention.

Le verset suivant va dans le même sens :

{Dis : « Ô gens du livre ! Ne soyez pas excessifs dans votre religion contrairement à la vérité, et ne suivez pas les passions de gens qui se sont égarés avant, qui en ont égaré beaucoup et qui se sont égarés du droit chemin »}.(77/5 La Table Servie)

Ce verset montre que leur excès dans la religion contraire à la vérité leur est venu de l’imitation et du suivi des passions de gens égarés avant eux.

Il n’est pas question ici de leurs docteurs en loi ni de leurs moines, parce que le propos est absolu, sans restriction ni condition. Il ne dit pas : « des gens de parmi vous » ni « ils ont égaré beaucoup de gens de parmi vous ». Il n’est pas non plus question ici des Arabes d’avant l’Islam, comme vu précédemment.

Ce propos décrit ces gens comme ayant égaré beaucoup de gens. C’est-à-dire ils étaient les « guides » de l’égarement de ceux qui les ont imités et suivis. Les Arabes étaient alors juste un petit groupe de gens persécutés, illettrés et non pas des gens savants, cultivés, avancés pour être suivis. Au contraire des peuples d'Iran (de Perse), de Rome et d'Inde...

Ainsi, les gens évoqués par le verset ne sont autres que les idolâtres de Chine, d'Inde et d’Occident comme nous l'avons vu.

Sayyed Mohammed Hussein Tabatabaï, in Tafsîr al-Mîzân, vol.3 pp351-353 §6

www.lumieres-spirituelles.net     No28  - Ramadan  1432 – Août 2011


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)