1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 193 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Najaf (3) – Wadî Salâm


Najaf(3) – Wadî Salâm

La ville de Najaf, célèbre pour le mausolée du Prince des croyants, ‘Alî fils d’Abû Tâleb(p), construite à l’extrémité ouest d’une colline, domine une vaste plaine blanche, la plupart du temps asséchée, sur sa partie occidentale, alors que la partie septentrionale de cette plaine abrite le cimetière de « Wâdî Salâm » (« La vallée de la Paix »).

A quelques dizaines de mètres du sanctuaire de l’Imam Ali,  se trouve ce plus grand cimetière musulman et l’un des plus vastes au monde, le cimetière de « Wâdi as-Salâm » (Vallée de la Paix). Les routes de la ville le traversent tant il est immense. C’est une ville en miniature avec ses ruelles entre les tombeaux. Sa visite en est impressionnante. Des centaines de milliers de visiteurs s’y rendent chaque année pour y lire la « Fâtiha » et s’y recueillir. Il est dit qu’il est un coin du Paradis sur terre, un endroit ayant beaucoup de bénédictions.

Le nombre exact des tombes n’est pas connu, entre 5 à 15 millions de tombes selon un vieux fossoyeur assis à l’om-bre d’un mausolée en ruines. "Dieu seul le sait", ajouta-t-il.

Au détour des allées poussiéreuses, se dressent des tombes ocres à perte de vue dont les plus anciennes remonteraient au VIIe siècle, en brique et en marbre. On peut lire des noms inscrits sur les tombes. Parfois, on peut même voir des caveaux dans lesquels les corps sont superposés.

Des dômes turquoise et des petits mausolées apparaissent : ceux des Prophètes Hûd(p) et Sâlih(p) et de leurs descendants ainsi que ceux de grands mystiques.

Là, des sanctuaires indiquent le passage de Prophètes en ce lieu et ils seraient nombreux. Là un sanctuaire à la coupole dégarnie est édifié à l’endroit où le douzième Imam, l’Imam al-Mahdi(qa), aurait un jour prié. Les visiteurs s’y arrêtent quelques instants, le temps de réciter une invocation implorant le retour imminent de l’Imam du Temps", autre surnom donné au douzième Imam(qa).

Depuis des siècles, les croyants du monde entier désirent y être enterrés, tant ce cimetière présente des bienfaits. Ne serait-ce la présence de grandes figures religieuses à leurs côtés qui leur permettraient peut-être de bénéficier de leurs bénédictions et qui sait de leur intercession auprès de Dieu en leur faveur pour atténuer les souffrances de la mort.  Beaucoup de croyants, quelle que soit leur nationalité, inscrivent dans leur testament leur volonté d’y être enterrés.

Des visiteurs profitent même de leur visite auprès du Prince des croyants(p) pour acheter une concession dans ce cimetière.

Fait curieux, on peut aussi voir le long des allées des dizaines de carreaux en faïence peints alignés portant des noms que de jeunes adolescents irakiens ont inscrits pour quelques milliers de rials, faisant croire à la personne intéressée que son âme, après sa mort, reconnaîtrait son nom et se rendrait alors à l’endroit où la plaque de fortune a été disposée.

D’après le témoignage d’Amélie Neuve-Eglise

www.lumieres-spirituelles.net     No29 - Shawwâl  1432 – Septembre 2011


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)