1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 240 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’abricot


L’abricot

« Dieu envoya un jour un de Ses Prophètes à Son peuple. Il y resta 40 ans, personne ne crut en Lui.

Un jour, les gens de ce peuple se rendirent à leur temple pour commémorer une de leurs fêtes. Le Prophète les suivit et leur dit : « Croyez en Dieu. » Ils répondirent : « Si tu es un Prophète, invoque Dieu pour nous pour qu’Il nous envoie une nourriture de la couleur de nos vêtements. » Leurs vêtements étaient jaunes.

Il vint avec un morceau de bois sec sur lequel Il invoqua Dieu Tout-Puissant. Le bois devint vert puis mûrit et donna des abricots. Ils en mangèrent.

Ceux qui avaient eu l’intention de se soumettre à [Dieu] par ce Prophète [s’il le faisait], firent sortir de ce qui est à l’intérieur du noyau quelque chose de doux et  ceux qui avaient eu l’intention de ne pas se soumettre à [Dieu] par ce Prophète [même s’il le faisait], firent sortir de ce qui est à l’intérieur du noyau quelque chose d’amer. »

(Histoire rapportée par le Prince des croyants du Messager de Dieu(s) in Bihâr, vol.63 p190)

L’abricotier viendrait d’Arménie ou/et de Chine. Son fruit, l’abricot est charnu, de forme arrondie, possédant un noyau dur contenant une seule grosse graine, ou amande, apparaissant de fin mai à début août . Sa chair est sucrée, juteuse, orangée et ferme, procurant une agréable sensation rafraîchissante grâce à sa légère acidité. Sa teneur élevée en carotène (ou provitamine A) lui donne sa couleur orangée. Sa peau, dont la couleur peut aller du jaune au rouge, est parfois piquetée de « taches de rousseur » et se mange. C’est un petit bijou d’onctuosité et de saveur.

L’abricot se consomme frais, séché ou en compote, en confiture ou en sirop. Il est riche en bêta-carotène, en vitamines B1, B2, B3,  C et K, en sels minéraux (phosphore, magnésium, fer, cuivre, potassium) et en fibres alimentaires. Tout en contenant des protéines et des glucides (sucres), son apport calorique reste modéré et il constitue une excellente source de fibres de très bonne qualité et parfaitement digeste, agissant sur la paresse intestinale. L’abricot sec contient deux à trois fois plus d’éléments nutritifs que le fruit frais.

www.lumieres-spirituelles.net     No29 - Shawwâl  1432 – Septembre 2011


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)