1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 337 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le message de Sa‘ad


Le message de Sa‘ad

La tragique et tumultueuse bataille d’Uhud allait s’achever. Le combat, au début victorieux, s’était retourné au désavantage des Musulmans et était sur le point de devenir une défaite, du fait de la négligence de certains soldats.

Une rumeur mensongère annonçant la mort du Prophète(s) avait, plus que tout, ruiné le moral des Musulmans. De nombreux combattants tués ou blessés jonchaient le sol. Un grand nombre de Musulmans prirent la fuite.

L’un d’eux, en fuite, passa près de Sa‘ad fils de Rabî‘,  blessé de douze blessures. Il lui dit : « Sais-tu que le Prophète a été tué ! » comme pour justifier sa fuite.

Sa‘ad fils de Rabî‘ lui répliqua alors, le dissuadant de s’enfuir :

« J’atteste que Mohammed a diffusé le Message de son Seigneur !

Alors combats, toi, pour défendre ta religion,

car Dieu est Vivant et ne meurt pas ! »

Heureusement, grâce à la résistance du Prophète(s) et la détermination d’un groupe restreint de croyants autour de l’Imam ‘Alî(p), les Musulmans parvinrent à rassembler leurs forces et à enrayer la défaite finale.

Le Prophète Mohammed(s) était là à nommer un à un ses compagnons pour voir qui était vivant et qui était mort, et connaître la situation des blessés. « Qui se porte volontaire, demanda-t-il, pour m’apporter des nouvelles exactes de Sa‘ad fils de Rabî‘ ? » L’un des « Ansars » (partisans du Prophète(s) de Médine) se porta volontaire.

Il partit à la recherche de Sa‘ad fils de Rabî‘ et le trouva agonisant parmi les morts. Il lui restait encore un souffle de vie. Il lui dit : « Le Messager de Dieu(s) m’a chargé de lui rapporter de tes nouvelles, de lui dire si tu es mort ou encore en vie. »

Sa‘ad fils de Rabî‘ lui répondit : « Transmets-lui le salut de « paix » (as-salâm) de ma part et dis-lui que Sa‘ad compte parmi les morts, car il ne lui reste plus que quelques instants à vivre. Dis-lui que Sa‘ad fils de Rabî‘ a dit : « Que Dieu t’accorde, de notre part, les meilleures récompenses dignes d’un Prophète de sa communauté. » Et transmets le salut de « paix » de ma part à tes gens et dis-leur que Sa‘ad fils de Rabî‘ leur dit : « Vous n’aurez aucune excuse devant Dieu s’il arrivait malheur au Prophète alors que vous êtes encore en vie. » »

L’envoyé du Messager de Dieu(s) n’avait pas quitté Sa‘ad fils de Rabî‘ que ce dernier rendit l’âme pour retourner vers Dieu.

D’après une histoire de  Qussas al-Abrâr de Shahîd Motaharî, N°104  pp184-186

www.lumieres-spirituelles.net     No33  - Safar 1433 – Déc.-Janvier 2012

Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)