1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 278 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La commémoration de ‘Arba‘în le 15 Sha ‘aban !


La commémoration de ‘Arba‘în le 15 Sha ‘aban !

Personne ne s’aventurerait à empêcher un Irakien de se rendre à Karbalâ’ sur la tombe de l’Imam Hussein(p) le dixième jour de Moharram ou le quarantième jour après le martyre de l’Imam Hussein(p) ! Car le peuple irakien se sent le dépositaire de ce tombeau, le gardien qui doit veiller à la fréquentation de ce lieu saint de sorte qu’il ne soit jamais abandonné de ses visiteurs.

C’est pourtant ce que fit le dictateur Saddam Hussein. Il interdit tout rassemblement en ce lieu, toute manifestation de ce genre pendant la période de ‘Ashûrâ’. Après les bombardements massifs anglo-américains sur l’Irak en décembre 1998, le pays était à feu et à sang. Le peuple irakien voulait visiter l’Imam Hussein(p) et tout le monde craignait un bain de sang ! Le pouvoir de Saddam Hussein était prêt à tout face à cette population non préparée à un affrontement armé.

C’est dans ce contexte que le grand savant Mohammed Mohammed Sadeq Sadr monta à la tribune de la prière du vendredi et dénonça l’interdiction proclamée par Saddam Hussein du rassemblement à Karbalâ’ le quarantième. Puis il appela la population à commémorer cet évènement à Karbalâ’ le 15 Sha‘ban !

Après avoir pu rétablir la prière de groupe du vendredi, interdite depuis des années par Saddam Hussein, instaurer la pratique du « majlis ta‘ziyyah » après la prière du vendredi dans toutes les mosquées du pays, il appela à manifester à Karbalâ’ le jour de la commémoration de la naissance de l’Imam de notre temps, le jour proclamé pour la défense des opprimés contre les oppresseurs.

Des millions d’Irakiens se rendirent à Karbalâ’, à pied, en voiture, en bus.. dépassant leur peur, bravant les agents du pouvoir,  répétant les mots d’ordre de l’Imam Hussein(p) récités par Sayyed Sadr : « Halte à l’humiliation ! » ou « La mort m’est préférable à la vie avec les injustes ! ».  

Saddam Hussein comprit qu’il avait lui-même donné les moyens aux savants shiites de reprendre leur place auprès de la population, en sollicitant les bons offices de Sayyed Mohammed Mohammed Sâdeq Sadr.

Au retour de cette journée historique, il assigna Sayyed Mohammed Sâdeq Sadr à résidence, pour mieux surveiller ses moindres déplacements et quelques temps après, il envoya des hommes armés cagoulés tirer sur lui et sur ses deux fils aînés, au retour d’un de ses « majlis ta‘ziyyah »  du vendredi après-midi. C’était le 19 février 1999.

(Témoignage recueilli sur place)

www.lumieres-spirituelles.net     No33  - Safar 1433 – Déc.-Janvier 2012


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)