1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 518 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le sanctuaire de Sayyida Zeinab(p) au Caire en Egypte


Le sanctuaire de Sayyida Zeinab(p) au Caire en Egypte

En ce matin du lundi 27 juin 2011, la communauté égyptienne shiite du Caire commémora la naissance de Sayyida Zeinab(p), dans le fameux sanctuaire connu du même nom dans la banlieue sud du Caire en toute tranquillité.(1) Un drapeau égyptien fut hissé ainsi que la bannière représentant le Conseil Suprême d’Ahle al-Beit, une organisation égyptienne représentant les Shiites d’Egypte.

Voilà longtemps qu’une telle célébration officielle n’avait pu avoir lieu en toute sécurité dans ce sanctuaire.

Cette commémoration de la naissance de Sayyida Zeinab, qui dura jusqu’au lendemain, s’est faite en même temps que des festivités soufistes, en signe de leur volonté de sauvegarder l’unite entre les Musulmans croyants.

On ne sait pas à quand remonte le sanctuaire de Sayyida Zeinab(p) en Egypte. Il subit de nombreuses restaurations au cours de l’histoire. Les plus anciennes traces remontent à la période Ottomane au dixième siècle de l’Hégire, époque où Sayyida Zeinab(p) fut considérée comme la « patronne du Caire ». La mosquée actuelle fut édifiée en 1302H (~1885 apJC), puis fut élargie quelque 60 ans plus tard.

La façade principale de la mosquée domine la place qui porte son nom. Trois entrées permettent l’accès direct au sanctuaire de la mosquée. Les femmes doivent cependant s’y rendre par une porte latérale de la façade. Les façades de la mosquée, le minaret et le dôme du mausolée, sont construits dans un style mamelouk et sont riches d’arabesques et d’inscriptions. La mosquée est entièrement recouverte d’un plafond richement décoré d’arabesques, et le toit est soutenu par des arches reposant sur des colonnes de marbre blanc.

Le mausolée de Sayyida Zeinab(p) est situé sur le côté Est de la mosquée ; il renfermerait, selon les dires locaux(1), la tombe de Sayyida Zeinab(p). La tombe est entourée d’un treillage de cuivre jaune et est recouverte d’un petit dôme en bois.

Au-dessus du mausolée, un dôme a été élevé, avec plusieurs rangées de stalactites aux angles avec, sur le tambour du dôme, des fenêtres en stuc percé, décorées de verre coloré. A la gauche de ce dôme se dresse le minaret.

Malgré un certain abandon de ce quartier (des travaux de rénovation seraient prévus), la mosquée reste un lieu de pèlerinage des croyants (et croyantes) égyptiens qui viennent visiter Sayyida Zeinab(p), pleurer sur elle(p), se confier à elle(p), s’asseoir dans un des coins pour contempler et méditer.

Les jours à venir feront certainement voir à ce sanctuaire un nouvel essor.

(1)On ne saurait préciser d’où vient cette attestation que Sayyida Zeinab(p) serait enterrée en Egypte et non pas en Syrie, ni l’origine de cette date de commémoration.

www.lumieres-spirituelles.net     No36  - Jumâdî I 1433 – Avril 2012

Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)