1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 1138 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Nahj al-Balagha (La Voie de l’Eloquence)


Nahj al-Balagha

La Voie de l’Eloquence 

De l’Imam ‘Alî(p) fils d’Abû Tâleb

Trad. D. A. Obeid

Il n’est pas nécessaire de présenter Nahj-al-Balâgha (La Voie de l’Eloquence). Son auteur est l’Imam ‘Alî fils d’Abû Tâleb, le cousin, gendre et successeur du Prophète Mohammed(s), le Prince des croyants(p), l’Imam des pieux, le Maître de l’éloquence et de la rhétorique. Sa parole intarissable est lourde de vérités qui vont droit au cœur, enthousiasmant certains et dérangeant peut-être d’autres.

C’est à Sharif ar-Radî, éminent savant, poète et homme de lettres d’Irak du Xe siècle, que nous devons ce recueil de morceaux choisis des sermons de l’Imam ‘Alî, le Prince des croyants(p), de ses maximes et de ses lettres, Nahj-al-Balâgha (La Voie de l’Eloquence).

C’est un chef d’œuvre de la littérature arabe pour ses procédés stylistiques suscitant inspiration et créativité, sa rhétorique procurant force et discussion, sa syntaxe d’une assise sans faille, son vocabulaire d’une richesse lexicale et musicale sans égale. Le poète y ravive sa flamme, l’écrivain y perfectionne sa plume et l’orateur y excelle sa verve en même temps que les amants de la Vérité y découvrent sagesses universelles et lumières éternelles.

On ne compte pas le nombre d’études et d’essais rédigés sur la Voie de l’Eloquence, mettant en évidence sa valeur et son actualité. Mais les traducteurs se trouvent bien en peine d’assumer leur tâche de traduction sans trahir son éloquence, son rythme et sa richesse lexicale, sans en dénaturer le sens original.

Voici pour la première fois une traduction « quasi-exhaustive », en langue française, de La Voie de l’Eloquence, en référence à l’édition la plus connue, celle de Mohammed Abdo (1849-1905).  Selon les termes mêmes du traducteur A. Obeid, cette traduction n’a aucune prétention littéraire ni rhétorique. Elle se veut seulement être une « vulgarisation pour les lecteurs musulmans francophones de par le monde », en  s’appuyant sur l’interprétation donnée par Mohammed Abdo.  Ce qui sous-tend la maîtrise des deux langues (ce que semble avoir le traducteur). C’est pourquoi nous nous devons de saluer une telle initiative.

Cependant, à la différence d’une traduction littérale, ce type de traduction donne moins de liberté au lecteur pour comprendre ou interpréter le texte et le rend plus tributaire des limites de compréhension du texte original et des capacités d’expression dans l’autre langue (le français) du traducteur..

www.lumieres-spirituelles.net     No38 - Rajab 1433 – Juin 2012


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)