1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 455 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le « panorama » pour le jour de Arba‘în


Le « panorama » pour le jour de Arba‘în

A l’approche de la commémoration du 40e jour du martyre de l’Imam al-Hussein(p), un groupe de jeunes d’un village du Sud-Liban avait décidé de mettre en scène le drame de Karbalâ, sous forme d’un « panorama » audio-visuel, alliant la lutte de l’Imam al-Hussein(p) et de ses compagnons à la résistance islamique contre l’occupation israélienne au Sud-Liban.

Il faut d’abord parcourir un hall d’entrée aux murs recouverts de paroles sur Sayyida Zeinab(p), la « mère des malheurs » (qu’elle dut supporter), toutes plus émouvantes les unes que les autres, avant d’entrer dans la pièce où se déroule le « panorama » : là des petites maquettes représentant des épisodes de Karbala avec des personnages en tissus, des spots lumineux éclairant  l’un ou l’autre des épisodes selon la mise en scène, des effets sonores et deux écrans de télévision diffusant sermons, invocations et « majlis » de lamentation. Le « panorama» réussit à plonger le visiteur dans le monde religieux et spirituel des soldats de l’Imam al-Mahdî(qa), portant la bannière de l’Islam, alliant la lutte contre l’oppression et l’humiliation à la foi, la spiritualité et le rapprochement vers Dieu. Les émotions se mélangent à la rationalité et à la spiritualité dans cette évocation dramatique de Karbala, le passé, le présent et l’avenir ne faisant qu’un. Vous sortez de ce « panorama » tout remués, les larmes aux yeux, le cœur bouleversé.

Le premier jour d’ouverture du « panorama », une des sœurs qui participèrent à sa mise en place le vit en rêve. Mais le personnage représentant l’Imam al-Mahdî(qa), debout à gauche de l’estrade n’était plus à sa place. « Je pensais (dans mon rêve), disait-elle, qu’il était tombé. Je demandai de l’aide pour le redresser quand je vis une lumière se diriger vers moi. Je pensais que c’était une personne qui venait à moi avec une lampe électrique. Puis, j’entendis des sanglots tout près de moi. Je me tournai et vis « l’Imam al-Mahdî(qa)» auréolé de lumière,  couché sur le « corps de l’Imam al-Hussein(p) ». Il(qa) sanglotait et ses larmes devenaient du sang quand elles atteignaient le «corps de l’Imam al-Hussein(p)». A côté, « Sayyida Zeinab(p) » s’agitait comme si elle était vivante, se lamentait et se frappait la tête. Le « Prophète Mohammed(s)» s’était également approché de l’« Imam al-Hussein(p) », également  secoué par de gros sanglots.

En voyant cela, toujours dans mon rêve, je me mis à pleurer. Alors tous ces personnages firent attention à ma présence et se tournèrent vers moi. L’Imam al-Mahdi(qa) me dit que cet endroit où « le corps de l’Imam al-Hussein(p) » avait été déposé le faisait pleurer. Et chaque fois que des groupes de visiteurs venaient voir le « panorama », son cœur se brisait davantage et ses larmes ne s’arrêtaient pas.

Il(qa) prit alors l’étendard de son ralliement que nous avions mis dans la main d’un des personnages représentant les soldats de l‘Imam al-Mahdi(qa) et le déposa à  côté de celui   qui représentait la résistance islamique au Liban et le Parti de Dieu (Hezbollah). Il(qa) me dit que les deux étendards marchaient ensemble, qu’il fallait les protéger tous deux. A la fin, il(qa) me demanda de ne pas raconter mon rêve avant le dernier jour du « panorama ».

Je me réveillai en larmes. Je me précipitai au lieu du « panorama ». Le personnage représentant l’Imam al-Mahdî(qa) était toujours à sa place, debout. Rien n’avait bougé : l’Imam al-Mahdî(qa), Sayyida Zeinab(p)..  Je poursuivis le tour de mon regard. L’étendard ! Il n’était plus à sa place ! Je continuai et le trouvai là où l’avait mis l’Imam al-Mahdî(qa), à côté de celui de Hezbollah ! »

Tout le village fut ému par ce rêve, le prit comme une acceptation du travail de ces jeunes. Certains même ! prirent de la terre où avait été déposé le « corps de l’Imam al-Hussein(p) » et sur laquelle les larmes de l’Imam al-Mahdî(qa) étaient tombés dans le rêve pour en recevoir des bénédictions.

www.lumieres-spirituelles.net     No39 – Sha'ban 1433 – juin-Juillet 2012


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)