1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 486 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

B/Les préliminaires à la prière - des règlespour retirer les impuretés (1)


B/Des règles de conduite à propos des préliminaires à la prière

Quelques règles de conduite intérieures pour retirer les impuretés (1)

Comme nous l’avons vu précédemment, l’élimination de l’incidence (l’impureté nécessitant les petites ablutions pour s’en purifier) se réalise dans la sortie de l’égo (et de l’égoïsme) hors de l’âme et dans l’anéantissement [en Dieu]. Même ! elle est la sortie de la maison de l’âme de façon totale ! Tant qu’il y a des restes de lui-même (de son âme), le serviteur est impur de la plus grande impureté et celui qui adore et est adoré en lui n’est autre que le shaytân et lui-même.

Si les demeures du cheminement des « gens de la méthode et du cheminement » ont pour but d’arriver aux Stations et de gravir les échelons et les degrés de l’ascension, elles ne sont pas extérieures aux agissements de l’âme et du shaytân. Le cheminement et la conduite morale sont défectueux : cette conduite tourne au sein des demeures de l’âme et le cheminement a lieu à l’intérieur de la maison de l’âme. Un tel cheminant n’est pas en voyage [vers Dieu] ni un pèlerin. Il n’est pas un émigrant vers Dieu et Son Messager, il ne s’est pas purifié de l’impureté la plus grande qui est l’esclave en soi.

Par contre, s’il s’est totalement purifié de cette impureté, celui qui adore et celui qui est Adoré est Dieu Très-Elevé, il atteindra le résultat d’être proche des « gratifications » : c’est-à-dire : « J’étais son ouïe, sa vue.. » C’est pourquoi, de ce point de vue, il faut laver le corps en entier au moment de la purification de l’impureté la plus grande. Parce que tant que l’œil du serviteur (lui-même) est resté d’une certaine façon, l’impureté n’a pas été totalement éliminée. Au-dessous de chaque poil, il y a une impureté (suite aux rapports sexuels).

La purification de l’impureté est la purification de l’adventicité et un anéantissement dans la mer de l’éternité. Sa perfection est la sortie de la multitude nominale [des Noms de Dieu] qui est elle l’intérieur/le fond de l’arbre. Il sort ainsi  (de cette sortie) de la faute d’Adam en vigueur, alors qu’il était le principe de la progéniture.

L’incidence fait partie des impuretés morales et sa purification fait aussi partie des choses des mystères intérieurs (ésotériques) et la purification est lumière. La petite ablution (al-wudu’) est une lumière limitée et la grande ablution, lumière absolue. Certes, la petite ablution est plus pure que la grande ablution mais la valeur ne réside pas dans le fait d’enlever les souillures et les impuretés apparentes car cela est un nettoyage formel, une purification apparente.

La règle de conduite au niveau du cœur est que le cheminant qui veut se présenter dans la Présence de Dieu, ne peut pas frapper à la porte de la Présence de Dieu, souillé de la souillure du shaytân. Celui qui n’a pas réalisé sa sortie des « mères » des vices moraux (qui sont eux le principe de la corruption de la « ville des vertus » humaines et l’origine des fautes apparentes et intérieures) ne trouvera jamais une voie vers le But visé ni aucun chemin vers le terme visé.

Comment nous est-il possible, à nous qui sommes loin, derrière la caravane du Monde des Mystères (des Secrets), nous qui sommes les tombés dans le puits profond de la « nature », les renvoyés au plus bas des degrés inférieurs, de convenir à la Présence de la Sainteté, de côtoyer les spirituels et d’accompagner les proches, en étant affublés des aptitudes abjectes du shaytân !

 (d’après Al-Adab al-Ma‘nawiyyah li-s-Salât de l’Imam al-Khomeynî(qs) – Maqâlat 2 – Chap 7 (1))

www.lumieres-spirituelles.net     No40 – Ramadan 1433 – Juillet-Août 2012

Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)