1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 234 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La préoccupation des gens de Shahîd ‘Abbas al-Moussawî


La préoccupation des gens de Shahîd ‘Abbas al-Moussawî

« Je m’appelle Oum ‘Alî, j’ai cinq enfants, mon mari est paralysé et je n’ai aucun soutien de famille. Nous avons dû quitter notre logement, mon mari, mes enfants et moi pour nous installer dans une baraque en zinc .. »

Je n’ai pas pu achever la lecture de cette lettre qui nous avait été adressée au Secrétariat Général.. Sayyed ‘Abbas(1) avait soulevé son habit au-dessus de ses épaules (pour cacher son émotion) et s’était levé. Il me dit dehors : « Trouve-moi leur adresse et rejoins-moi ! » 

Je courus derrière lui et nous partîmes. Nous nous rendîmes là où demeuraient Oum ‘Alî et sa famille. Sayyed ‘Abbas al-Moussawî entra dans la baraque en zinc et s’assit en face d’Oum ‘Alî pour écouter ses plaintes et s’enquérir de ses besoins.

Au bout d’un certain temps, je lui fis remarquer qu’il avait passé plus de deux heures auprès de cette famille et lui rappelai que beaucoup de tâches à faire nous attendaient au Centre du Secrétariat Général.

Il hocha la tête en souriant.

Nous sortîmes après nous être excusés auprès d’Abû ‘Alî et de sa femme.

Quand nous fûmes dehors, il me chuchota àl’oreille : « Vous pensez que Dieu va nous donner la victoire uniquement par le fusil ? Non ! Par le fusil certes, mais avec, à côté de lui, le don. Ainsi arrive la victoire. »

Puis il me tapota sur les épaules et me dit : « Ramène-moi au Centre et reviens aussitôt ici pour tout de suite entamer les travaux. Fais venir des maçons et les matériaux de construction nécessaires pour leur construire une maison de trois pièces avec une salle de bain et une cuisine. Meuble-la comme il convient. Ils doivent vivre une vie décente comme vivent les gens. »

Effectivement, au bout de 15 jours, nous pûmes mettre cette famille à l’abri sous un toit convenable et lui accorder un revenu mensuel.

Témoignage recueilli par Jamal Karakî auprès d’un de ceux qui travaillaient  avec  Sayyed Abbas al-Moussawî, publié in la revue al-Mahdî N°51 Fév. 2010

 (1)al-Moussawî, le responsable de la Résistance Islamique au Liban alors, assassiné le 16/2/1992 par les forces d’occupation israéliennes.

www.lumieres-spirituelles.net     No40 – Ramadan 1433 – Juillet-Août 2012 

 


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)