1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 214 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Les maladies du cœur – 14- Les 11 maladies « mères » issues directement de l’incroyance (4)


Les maladies du cœur – Introduction

14- Les 11 maladies « mères » issues directement de l’incroyance (4)

9)L’« ingratitude » (kufrân) envers Dieu (qu’Il soit Glorifié et Exalté)

Dans la langue arabe, quand sont ajoutées ces deux lettres « â » et « n » à la fin d’un mot, c’est pour indiquer une emphase. Cette expression emphatique (kufrân) indique donc une grande incroyance et est employée en opposition au « remerciement ». Une personne qui ne remercie pas [pour un bienfait], qui n’en est pas reconnaissante est dans les faits dans un état d’ingratitude (kufrân). Dans le noble Coran, cela est exprimé clairement : {Est-ce que je remercie ou je fais acte d’incroyance ?} (40/27 Les Fourmis). Ainsi, le contraire du remerciement dans le noble Coran est l’incroyance. Il est parfois exprimé par le mot « kufrân », « kufrân an-na‘mah », c’est-à-dire, nier le bienfait, être ingrat. L’ingratitude est une expression très connue, très employée.

Quand l’individu nie les Bienfaits de Dieu Tout-Puissant dont Dieu la pourvu, il est en réalité dans un état d’ingratitude/d’incroyance. Cela revient également à une sorte de négation car il nie la plus grandiose Présence de Dieu Tout-Puissant dans la vie de l’être humain. En effet la présence des Bienfaits divins dans la vie de l’homme est beaucoup plus grande que celle des châtiments, comme vous le savez. Dieu Très-Elevé ne dit pas : « Et si vous comptez les châtiments de Dieu, nous ne pourrez pas les dénombrer » alors qu’Il (qu’Il soit Glorifié et Exalté) dit : {Si vous comptez les Bienfaits de Dieu, vous ne les dénombrerez pas.} (34/14 Ibrahim). Dieu (qu’Il soit Glorifié et Exalté) a entouré l’homme de bienfaits incalculables avant sa naissance et cela dure jusqu’au moment de sa mort, et même après ! Et cela est la plus grandiose Présence de Dieu (qu’Il soit Glorifié et Exalté). C’est pourquoi, elle est considérée d’un point de vue positif, c’est-à-dire du point de vue du remerciement. La connaissance de cette Présence exprimée par le remerciement est considérée comme la plus grandiose des perfections humaines. Nier cela est, au contraire, considéré comme un des pires états de l’individu qui est exprimé par l’incroyance et l’ingratitude.

Et bien sûr, il y a là des degrés d’ingratitude. On peut reconnaître certains bienfaits et en nier d’autres.

10)« Se croire à l’abri de la ruse » (al-aman min makar Allah) de Dieu (qu’Il soit Glorifié et Exalté)

Nous en avons parlé précédemment. (cf. plus haut N°32)

11)La « mauvaise opinion » (su’ azh-zhun) de Dieu (qu’Il soit Glorifié et Exalté)

Qui est aussi un degré de négation de Dieu. Nous en avons parlé précédemment. (cf. plus haut N°30)

 

Voici les principales maladies du cœur qui proviennent directement de l’incroyance, qui révèlent cette mauvaise relation (même négative) avec le Seigneur, qui sont matrices de toutes les autres maladies du cœur qui peuvent apparaître dans le cœur d’une personne.

D’après la 2ème conférence donnée par  Sayyed Abbas Noureddine printemps 2006

www.lumieres-spirituelles.net     No40 – Ramadan 1433 – Juillet-Août 2012 

Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)