1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 193 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sa vigilance pour les Biens Publics des Musulmans


Sa vigilance pour les Biens Publics des Musulmans

Quand l’imam al-Khâmine’î devint président de la République islamique, le 5 octobre 1981, il redoubla de vigilance quant  à la façon de dépenser les Biens Publics  des Musulmans et attacha une attention particulière à ce que son entourage, sous le prétexte de lui faire les honneurs dus à son rang,  ne fasse pas dexcès.

            Un jour, as-Sayyed al-Qa’ed (al-Khâmine’î) arriva au siège des opérations « la dixième aube » (al-fajr al-‘âchar), au moment de la guerre imposée par l’Iraq. Tous les frères au siège  étaient en émoi et voulaient exprimer leur joie en lui préparant un copieux repas. Nous étions alors six personnes présentes sous la tente préparée à cet effet pour Sayed al-Khâmine’î.

En voyant cela, sayyed al-Khâmine’î dit : « C’est bien [de préparer un tel repas], (nommant la personne), dans la mesure où vous combattez, que vous agissez et que vous fournissez de gros efforts. Vos corps ont besoin d’énergie et je ne vous demanderai pas pourquoi vous mangez cette nourriture. Mais est-ce que les soldats qui sont sous vos ordres mangent aussi le même repas ? » Tous se turent.

Sayed al-Khâmine’î  continua : « Bien sûr, je vais manger avec vous maintenant, pour que vous sachiez que je désire que vous preniez soin de vous-mêmes, mais sachez que chaque chose a sa place. Si je mange un repas aussi copieux, on va dire que c’est parce que le président de la République était présent, qu’un tel repas a été préparé. Allez et apportez-moi la nourriture que mangent les soldats pour qu’ils sachent que moi, président de la République, je mange comme eux et qu’il n’y a pas de différence entre eux et moi, sinon ma présence ici serait honorifique. » Puis il recommanda de faire attention aux Biens Publics des Musulmans (Beit al-Mâl li-l-Muslimîna).

Une fois que l’imam al-Khâmine’î, alors président de la République Islamique d’Iran,   dut se déplacer d’al-Ahwâz pour rendre visite au « groupe 21 », il demanda à ses gardes de ne pas préparer plus de deux voitures.

Mais quand nous sortîmes d’Al-Ahwaz, nous fûmes surpris de voir dix autres voitures nous suivre. Le chauffeur continua sa route mais l’imam al-Khâmine’î lui dit  de s’arrêter.

Il se tourna vers moi et me dit : « Descends et dis à la seconde voiture et à celles qui sont derrière de retourner à al-Ahwaz. S’il veulent venir alors qu’ils y aillent tout seuls. Il n’y a aucune raison de nous suivre. » Puis il ajouta : «  Sayyed ! Fais très attention ! Si je me déplace avec un tel cortège, cela va être un prétexte pour les autres pour se préparer à ce genre d’honneur. Alors que pour un responsable ordinaire comme moi, deux personnes suffisent pour me protéger dans une ou deux voitures uniquement. S’ils veulent se rendre là-bas, nous les rencontrerons là-bas. Sinon pourquoi viennent-ils ? »

Alors, je descendis de la voiture et dis à ceux qui nous suivaient : « As-Sayyed (al-Khâmine’î) vous ordonne de retourner de là où vous êtes venus. »

raconté par le frère Shûshtarî in la revue Pâssar Al Islam  N°154

cité in L’Imam Khâmini’i  pp63-64

www.lumieres-spirituelles.net     No41 – Shawwal 1433 – Septembre 2012


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)