1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 349 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Les prodiges du Noir obéissant


 Les prodiges du Noir obéissant

Nous étions, Abû Ayûb as-Sajestânî et moi, en train de marcher sur la route de Shâm quand nous rencontrâmes un Noir qui portait sur ses épaules un fagot de bois.

Il se dirigeait vers nous.

Quand il fut proche de nous, nous lui posâmes cette question :

-« Qui est ton Seigneur ? »

-[Il nous fixa du regard] et nous dit : « Vous posez une telle question à quelqu’un comme moi ? »

Puis il regarda le ciel, invoqua Dieu (qu’Il soit Glorifié et Elevé) et Lui demanda de transformer le bois qu’il portait sur ses épaules en or jaune.

Soudain, nous vîmes que le bois était devenu de l’or.

Il nous regarda puis nous dit : « Vous avez vu ? »

Puis il dit : « Mon Dieu, ramène-le à son état précédent. »

Immédiatement l’or se transforma en bois et le fagot retrouva son état initial.

Nous étions stupéfaits par ce que nous avions vu. Abû Ayûb me dit : « Comme je me sens honteux devant ce serviteur/adorateur noir ! »

Quand nous lui demandions à manger, il nous apportait à manger immédiatement.

Il suffisait que nous lui fassions un petit signe pour  qu’il se présentât avec un bol contenant du miel plus pur que la neige, duquel émanait un parfum meilleur que le musc.

Il nous dit : « Mangez de ce miel ! Je jure par Dieu – il n’y a de Dieu que Lui – que ce miel ne sort pas du ventre de petites mouches ! »

Nous en mangions. Il était d’une douce saveur sucrée. Nous n’avions jamais mangé un aussi bon miel de toute notre vie.

Le secret de ce serviteur/adorateur de Dieu était de n’avoir jamais désobéi à Dieu (qu’Il soit Glorifié et Exalté !) dès le moment où il fut en âge d’être « mukallif », de devoir suivre la législation divine. Il était arrivé à un point où s’il voulait quelque chose de Dieu (qu’Il soit Glorifié et Exalté !), Dieu le lui réalisait s’Il le voulait.

{Ô vous les gens ! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des peuples et des tribus, pour que vous fassiez connaissance entre vous. Le plus noble d'entre vous auprès de Dieu est le plus pieux d’entre vous. Dieu est certes  très-Savant et très bien Informé.} (13/ 49 les Appartements (al-Hujurat))

(de Abd al-Wâhid fils de Zayd,  cité in al-Qusas al-‘irfâniyyah pp234-235 & 233)

www.lumieres-spirituelles.net     No43 – Dhû al-Hujjeh 1433 – Oct.-Novembre 2012

Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)