1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 540 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Correspondances


Correspondances

Les réponses chiites aux questions sunnites 

Lettres échangées entre

Sheikh Salim al-Bishrî, cheikh de la mosquée al-Azhar et

Sayyed Abd-al-Hussein Sharaf-ed-Dine al-Âmilî

Trad. Raghida Ousseiran

Cet échange de plus d’une centaine de lettres est le fruit de la rencontre en terre d’Egypte de deux savants religieux remarquables pour leur ouverture d’esprit, leur piété, leur sagesse et leur désir d’Unité, au début du siècle dernier. L’un est un Sheikh de la mosquée al-Azhar (Salim al-Bishrî) et l’autre est un Sayyed  (un descendant de la famille du Prophète(s)) de Jabal ‘Amel du Sud-Liban (Abd-al-Hussein Sharafeddine). La publication de cette correspondance n’a eu lieu que beaucoup plus tard, à l’initiative de Sayyed Sharafeddine, vers la fin de sa vie (qui dura 1874-1957), comme un précieux trésor légué à la communauté musulmane éprouvée par toutes sortes de tourments, de malheurs et de division, comme une indication du secret de leur victoire contre les forces incroyantes dans la réalisation de leur unité.

Bien vite, leur discussion allait se centrer sur la question de l’Imamat, du point de vue de sa doctrine, au niveau de ses principes et de ses ramifications et du point de vue pratique, autour de la question de la succession du Prophète(s). Cet échange de correspondances apparaîtra sous forme de questions et de réponses qui tiennent compte des arguments présentés par les deux parties, avec la volonté de dépasser les habitudes et les traditions, les émotions, le sectarisme, en suivant le chemin unanimement reconnu (la raison et la Tradition juste) par les deux parties en vue d’atteindre la Vérité.

La première lettre date du 29 octobre 1911 (6 Dhû al-Qa‘deh 1329) et la dernière du 20 avril 1912 (2 Jumâdî I 1330), soit il y a environ 100 ans. Ce livre garde cependant toute son actualité, grâce à la richesse de son argumentation et de ses documents cités et à l’esprit de tranquillité et de paix qui s’en dégage. Les principaux hadiths et versets évoqués sont ceux d’ « ath-Thaqalayn », d’« ad-Dâr », d’« al-Manzila », d’« al-Ghadîr », et le verset de la « Wilâya ».

La traduction en français de cette riche correspondance donne aux Musulmans francophones de bons arguments pour reprendre cette question et la discuter avec leur entourage. Il en existe plusieurs traductions, mais la meilleure reste celle de Raghida Ousseiran reprise et publiée par les Editions al-Bouraq.

www.lumieres-spirituelles.net     No43 – Dhû al-Hujjeh 1433 – Oct.-Novembre 2012


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)