1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 272 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Que choisir : ‘Alî ou l’argent ?


Que choisir : ‘Alî ou l’argent ?

« Je[‘Alî(p)]suis le chef des croyants

et l’argent est le chef des débauchés.»

du Prince des croyants(p), Nahj- al-Balâgha, Hikam  n°318 p722 (ou N°307)

 « Tu(ou il)[‘Alî(p)]es(t)le chef des croyants(ou de la religion)

et l’argent est le chef des hypocrites(ou)injustes(ou)incroyants.»

du Messager de Dieu(s), Bihâr vol.38 p217 & vol.35 p56 & vol.22 p435

أَنَا يَعْسُوبُ الْمُؤْمِنِينَ وَ الْمَالُ يَعْسُوبُ الْفُجَّارِ

Anâ ya‘sûbu-l-mu’minîna wa-l-mâlu ya‘sûbu-l-fujjâri

Je suis le chef des croyants et l’argent est le chef des débauchés.

 

ya‘sûb : la reine des abeilles » et par suite « le chef », « le seigneur »

al-mu’minîna : pluriel de « mu’min » (croyant) = les croyants

al-mâl : l’argent, les biens

al-fujjâr : pluriel de « fâjir » (débauché) = des débauchés

أَنْتَ (أو هُوَ)يَعْسُوبُ الْمُؤْمِنِينَ(أو الدِّينِ) وَ الْمَالُ يَعْسُوبُ الْمُنَافِقِين (أو) الظَّالِمِينَ (أو) الظَّلَمَةِ (أو) الْكَفَرَةِ

Anta (aw huwa) ya‘sûbu-l-mu’minîna (aw ad-dîni) wa-l-mâlu ya‘sûbu-l-munâfiqîna (aw) azh-zhâlimîna (aw) azh-zhalamati (aw) al-kafarati

Tu (ou il) es(t) le chef des croyants (ou de la religion) et l’argent est le chef des hypocrites, (ou) des injustes, (ou) des incroyants.

ad-dîn : dérivé du verbe « dâna » (se soumettre, se contraindre comme à un programme, à des décisions proche de l’obéissance, de l’adoration) = la religion

al-munâfiqîna : nom d’agent de la 3e forme dérivée de « nafaqa » (dépenser, faire circuler) = celui qui  dépense de façon limitée du fait de la contradiction entre les croyances affichées et les actes, l’hypocrite

azh-zhâlimîna ou zhalamat : deux formes du pluriel de « zhâlim » (injuste, oppresseur) dérivé du verbe « zhalama » (opprimer, faire du tort)  = les injustes, les oppresseurs

al-kafarati : pluriel de « kâfir » (incroyant, athée) = les incroyants

 

« Ya‘sûb » est la reine des abeilles (reproductrice, unique) autour de laquelle tournent toutes les abeilles. Ainsi, les croyants prennent le Prince des croyants(p) comme chef, comme maître, alors que les débauchés suivent l’argent, tournent autour de lui et le prennent comme maître.

Dans les propos du Messager de Dieu(s), le Prince des croyants est tantôt le « ya‘sûb » des croyants, tantôt celui de la religion. Alors qu’il(s) met en garde contre les divisions qui vont surgir dans sa communauté après lui(s), le Messager de Dieu(s) donne comme critères pour distinguer le vrai du faux, d’un côté ‘Alî que les croyants suivent, et de l’autre l’argent que suivent les hypocrites, les injustes, les incroyants qui l’ont pris comme leur maître. A chacun de choisir. Combien ce propos est d’actualité !

www.lumieres-spirituelles.net     No45 – Safar 1434 – Déc.-Janvier 2013


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)