1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 375 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Pierres d’argile* » contre « Colonne de nuée » : une nouvelle victoire du sang sur les armes !


« Pierres d’argile* » contre « Colonne de nuée » :

une nouvelle victoire du sang sur les armes !

Une nouvelle fois, les autorités sionistes nous ont fait associer la tragédie de ‘Ashûrâ au drame de Gaza ! En assassinant le chef militaire du Hamas, Ahmed al-Ja‘bari, à Gaza, le 14 novembre 2012, l’armée israélienne allait enclencher une nouvelle vaste offensive aérienne et maritime contre la bande de Gaza, baptisée « colonne de nuée » (« Pilier de la défense » dans la presse française). L’objectif annoncé était de rétablir le pouvoir de dissuasion.

Une fois de plus, 1,7 million de personnes (la plupart des réfugiés qui vivent dans ce qui constitue la plus grande prison à ciel ouvert du monde) allaient subir une attaque militaire massive de la part de la nation la plus militarisée, en possession des armes les plus performantes. Et une fois de plus, les Etats Unis allaient justifier le massacre israélien comme étant un cas de légitime de défense. « Les agissements barbares sionistes contre les habitants innocents et non armés de Gaza ne devraient-ils pas ébranler la conscience du monde islamique ?» (l’Ayatollah Khamenei)

Or, une semaine après le début des opérations militaires, et malgré l’utilisation d’une gigantesque puissance de feu, la capacité des organisations palestiniennes à riposter par des tirs de roquettes n’a pas faibli. Malgré le blocus soumis depuis 2007 et la perte de leur chef militaire au début de cette agression, une centaine de projectiles en moyenne étaient quotidiennement tirés contre les colonies. Et fait nouveau, les villes de Tel-Aviv, Jérusalem, Herzlia, Beersheba et Dimona .. furent touchées par des roquettes balistiques sol-sol Fajr 3 et Fajr 5 et Grad (pouvant atteindre des cibles à une distance de 110km). Et des roquettes antichar Cornet purent atteindre deux avions, un bateau et des chars israéliens..

L’intensité des bombardements aériens et maritimes (qui ont plus visé des femmes, des enfants et les medias que les combattants), la mobilisation des 70 000 réservistes et des chars aux frontières de Gaza et la diffusion de tracts de menaces n’ont pas réussi à intimider la population palestinienne ni à fléchir la résistance islamiste palestinienne. Une explosion dans un autobus à Tel Aviv devait faire céder les autorités sionistes.

Aussi, à leur demande et celle des grandes puissances occidentales (qui dépêchèrent Ban Ki Moon et Hillary Clinton), des pourparlers furent engagés par l’intermédiaire notamment de l’Egypte pour arriver rapidement à une trêve qui sera signée le 21 novembre 2012.

Une victoire ? Oui, assurément !

Pour s’en convaincre, il suffit de voir d’un côté :

ŸLa peur des dirigeants israéliens de l’option terrestre

ŸLeur empressement à vouloir un cessez-le-feu

ŸLa tête de Netanyahu et de Barak au moment de la signature de l’accord

ŸLes réactions de la presse israélienne qui parle de capitulation, et la gente politique de reddition et d’humiliation ! « La Résistance islamique à Gaza a gagné dans cette guerre, et Israël est le grand perdant. » déclara Shaul Mofaz, ancien ministre de la Défense, chef de l’opposition israélienne. « La force de dissuasion israélienne s’est dégradée devant la Résistance palestinienne dans la bande de Gaza, et ce à cause de politiques erronées et d’absence de détermination de notre part. »

ŸLa forte baisse de confiance de l’opinion publique israélienne en ses dirigeants

ŸLa démission de Ehud Barak de toute vie politique annoncée le 26-11-12 (aveu implicite d’échec).

Et de l’autre, le fait que :

ŸLa résistance a pu imposer ses conditions dans cet accord, fondé sur la règle de stabilité contre stabilité. « Si vous recommencez, nous recommencerons », éloignant toute menace d’une nouvelle invasion terrestre de Gaza. (cf. l’encart)

ŸLa ligne de la résistance armée (Hamas, Jihad islamique..) est devenue le principal interlocuteur palestinien

ŸLa confiance du peuple palestinien de Gaza s’est renforcée en faveur de Hamas et du Jihad Islamique

ŸLa Palestine est devenue un Etat observateur (certes non membre permanent) aux Nations unies.

Les secrets de cette victoire !

wLa résistance et la lutte (al-jihad) (avec les missiles et les technologies de pointe) contre l’occupant sioniste

wLa foi, la volonté politique avec la détermination et le soutien de la population prête aux sacrifices

wLe secret sur la possession de tels missiles au point de surprendre les services de renseignement sionistes !

wL’unité des rangs palestiniens

wLa considération que la cause palestinienne est la cause principale non seulement des Palestiniens mais aussi de tous les Arabes, de tous les Musulmans, de tous les croyants et les épris de justice et de liberté, et que la bataille doit être menée pour elle contre l’ennemi principal, sans se laisser entrainer dans le compromis, le confessionnalisme et les divisions

wLa ténacité, la droiture et la sincérité dans l’accomplissement du devoir religieux, moral et humain de fournir une assistance technique à la question palestinienne (comme de la part de l’Iran,

de la Syrie et du Liban malgré les divergences apparues sur la question syrienne)

wLe remerciement/reconnaissance des Bienfaits de Dieu (parvenus par des intermédiaires comme l’Iran, la Syrie, le Liban et autres). {« Si vous êtes reconnaissants, J’augmenterai très certainement [Mes bienfaits] pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment est terrible. » }(7/14 Ibrahim)

De nombreuses leçons seraient encore à tirer de cette nouvelle expérience «‘âshûrâ’iyyah » et il reste encore beaucoup d’inconnus à découvrir sur l’avenir de cette région.

 

Qu’attendre des régimes arabes après leur « printemps » ?!

-La visite à Gaza, la mobilisation et l’intervention politique de certains régimes arabes, sont à noter.

-Mais la résistance palestinienne n’est-elle pas en droit d’exiger plus : « Il n’est pas logique que l’armement de la résistance à Gaza reste l’exclusivité de l’Iran (...). Nous voulons des armes de tous les Arabes, qui doivent (nous) ouvrir leurs stocks avant qu’ils ne se rouillent. »

Les pays islamiques et spécialement les gouvernements arabes devraient revoir leur comportement et aider les

gens opprimés mais courageux et fiers de Gaza, et tenter de mettre un terme au siège de la Bande de Gaza » notait l’Ayatollah Khamine’i.

Où sont donc ces Arabes qui envoient des armes aux opposants syriens mais n’osent envoyer aucune balle à Gaza ? » se demandait Sayyed Hassan Nasrallah.

-Pourquoi chercher à détruire le pays qui est un des piliers de la résistance contre l’occupation sioniste et refuser de soutenir les combattants palestiniens qui subissent le joug de l’occupation sioniste depuis plus de 60 ans ? !

Le « Protocole d’accord du cessez-le-feu dans la bande de Gaza » du 21/11/12

(diffusé par la présidence égyptienne)

a/Israël devra cesser toutes les hostilités dans la bande de Gaza sur terre, dans les airs et sur la mer, y compris les incursions et opérations ciblées visant des individus.

b/Toutes les factions palestiniennes devront cesser toutes les hostilités à partir de la bande de Gaza visant Israël, y compris les attaques de roquettes et toutes celles lancées tout au long de la frontière.

c/L’ouverture des points de passage (les opérations et les procédures de mise en œuvre facilitant les déplacements de personnes et les transferts de produits, la suspension des restrictions aux déplacements des habitants ainsi que la suspension des opérations prenant pour cible les riverains des zones frontalières, devant être traitées dans un délai de 24 heures après le début du cessez-le-feu). L’Égypte est garant de cet accord

Bilan des dégâts

-166 morts côté palestinien  -1235 blessés palestiniens en majorité des femmes et des enfants

-Le coût total des dégâts : 1,245 milliard dollars

-200 maisons totalement détruites et 8.000 autres endommagées ; 42 bâtiments non-résidentiels entièrement rasés, ainsi que trois mosquées et un centre médical, selon les sources palestiniennes. Qui payera ?

-Contre 6 personnes tuées et 280 blessées côté israélien selon l’armée israélienne

*(« Hijâratinn min sijjîl », en allusion au verset 4 de la sourate al-Fil 105)

www.lumieres-spirituelles.net     No45 – Safar 1434 – Déc.-Janvier 2013


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)