1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 293 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sheikh an-Narâqî est lui-même un livre d’éthique


Sheikh an-Narâqî est lui-même un livre d’éthique

Sheikh an-Narâqî (mort en l’an 1209H) est l’auteur du fameux livre « Jâmi‘ as-Sa‘âdât » sur l’Ethique dans l’Islam et la purification de l’âme.(1)

Avant de publier le livre qu’il avait composé, sheikh an-Narâqî envoya un exemplaire au grand savant Ayatollah Sayyed Mahdî Bahar al-‘Ulûm, un exemple de piété, connu pour ses rencontres avec l’Imam al-Hujjah(qa), pour pouvoir profiter de ses judicieuses remarques.

Après lui avoir envoyé le livre, il se rendit d’Iran à Najaf pour le rencontrer personnellement et écouter de vive voix ses remarques. Son arrivée à Najaf se répandit rapidement ; de nombreux savants vinrent lui rendre visite pour lui souhaiter la bienvenue mais pas Sayyed Mahdî Bahar al-‘Ulûm.

Les jours passèrent et les visites diminuèrent. Sheikh Mahdî put alors se rendre chez Sayyed Bahâr al-‘Ulûm. Il entra chez lui, le salua et s’assit humblement. Mais il ne reçut pas l’accueil espéré. Il resta un peu puis se retira. Après quelques jours, il retourna chez lui, mais Sayyed ne se préoccupa pas de lui comme s’il ne le connaissait pas.

Il pensa se rendre une troisième fois chez Sayyed Bahar al-‘Ulûm, mais cette fois-ci en se comportant de façon naturelle, sans penser qu’il était un invité chez lui et que Sayyed devait l’accueillir. Sinon, pourquoi Sayyed n’était-il pas venu l’accueillir selon la morale et les bonnes règles de conduite ?

Il se rendit chez Sayyed Bahar al-‘Ulûm et frappa à sa porte. Sayyed savait que c’était Sheikh Narâqî qui était derrière la porte. Il se leva et alla lui-même ouvrir la porte, les pieds nus. Il l’accueillit à bras ouverts, le serrant dans ses bras avec chaleur et le summum de respect, lui souhaitant la bienvenue.

Après lui avoir demandé comment il allait, il lui dit : « Tu as composé un livre sur la morale et la purification de l’âme et tu m’en as envoyé un exemplaire. Je l’ai lu du début jusqu’à la fin avec précision. Il est vraiment un livre d’éthique sublime et il est rare de trouver un livre sur l’éducation de l’âme. Quant à la raison pour laquelle je ne suis pas allé t’accueillir ni ne t’ai accordé de l’importance quand tu es venu chez moi, c’était pour te mettre à l’épreuve, voir combien tu appliquais ce que tu as écrit sur la morale, le contrôle de soi, la patience, la mansuétude, la maîtrise de la colère ! En me comportant ainsi, je voulais voir combien tu maîtrisais tes passions, combien tu retenais ta colère. Je voulais savoir si tu faisais partie de ceux qui écrivent ce qu’ils ne savent pas et qui disent ce qu’ils ne font pas. Maintenant j’ai la preuve que tu ne fais pas partie d’eux, que tu as atteint un degré dans le domaine de l’éthique et de la purification de l’âme. Tu es toi-même un livre d’éthique. Tu guides les autres par ta haute morale et pas uniquement par ton livre. »

(de sheikh Mahdî Narâqî  cité in al-Qusas al-‘irfâniyyah pp263-264)

(1)Un résumé de ce livre a été traduit en français par Abbas Bostani et publié aux Ed. La Cité du Savoir. Une présentation en a été faite dans la revue Lumières Spirituelles N°10, février-Mars 2010.

www.lumieres-spirituelles.net     No46 – Rabi’ I 1434 – Janv.-Février 2013

Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)