1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 365 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Dieu reste alors que ce monde disparait


Dieu reste alors que ce monde disparait

Car Il (qu’Il soit Glorifié) revient après la disparition de ce monde, Lui Seul, rien avec Lui. Comme Il était avant son début[de ce monde], ainsi Il sera après sa disparition, sans temps ni lieu, ni instant ni époque. Anéantis alors les termes et les temps ! Disparues les années et les heures ! Aucune chose sauf l’Unique, le Coercitif, vers Qui revient l’ensemble des ordres.  

du Prince des croyants(p) in Nahjah al-Balâgha, Sermon n°186

وَإِنَّهُ سُبْحَانَهُ، يَعُودُ بَعْدَ فَنَاءِ الدُّنْيَا وَحْدَهُ لاَ شَيْءَ مَعَهُ،

Wa innahu subhânahu ya‘ûdu ba‘da fanâ’i-d-dunyâ wahdahu lâ shay’a ma‘ahu

Car Il (qu’Il soit Glorifié) revient après la disparition de ce monde, Lui Seul, rien  avec Lui.

Subhâna-hu: nom d’action du verbe « sabaha » (être exempt, au-dessus de, (d’où louer, exalter), traduit par « qu’Il soit Glorifié », dans le sens d’être exempt de toute impureté, au-dessus de toute description.

ya‘ûdu : du verbe « ‘âda » (revenir, retourner) au présent 3e p.m.s., le sujet étant Dieu mais la notion du temps et du retour étant pour nous, car Il n’est jamais « parti » pour « revenir »

fanâ’i : nom d’action du verbe « fanâ » (disparaître, s’évanouir) = disparition, évanouissement

lâ shay’a : particule de négation + nom défini au cas direct pour marquer l’inexistence absolue = rien

كَمَا كَانَ قَبْلَابْتِدَائِهَا، كَذلِكَ يَكُونُ بَعْدَ فَنَائِهَا، بِلاَ وَقْتٍ وَلاَ مَكَانٍ، وَلاَ حِينٍ وَلاَ زَمَانٍ،

Kamâ kâna qabla ibtidâ’ihâ kadhâlika yakûnu ba‘da fanâ’ihâ, bilâ waqtinn wa lâ makâninn, wa lâ hîninn wa lâ zamâninn

Comme Il était avant son début [de ce monde], ainsi Il sera après sa disparition, sans temps, ni lieu, ni instant, ni époque.

ibtidâ’i-hâ: nom de la 8ème forme dérivée (indiquant un sens réfléchi) du verbe  « bada’a » (commencer) + le pronom suffixe «  » renvoyant à ce monde (dunyâ)  = son commencement, son début.

ka-dhâlika : particule de comparaison « ka » + démonstratif « dhâlika » aussi, également, de même, ainsi

waqtinn :  (pl. awqâtu) temps (déterminé), moment                                              

makâninn  : lieu, place

hîninn: nom du verbe « hana » (arriver pour le temps ou une personne) =un morceau de temps imprécis quant à la durée et au moment (dans le passé, présent ou futur) = instant, temps, heure, moment, saison

zamâninn : temps, époque, long moment, de façon absolue

عُدِمَتْ عِنْدَ ذلِكَ الاْجَالُ وَالاْوْقَاتُ، وَزَالَتِ السِّنُونَ وَالسَّاعَاتُ،

‘udimat ‘inda dhâlika al-ajâlu wa-l-awqâtu, wa zâlati-s-sinûna wa-s-sâ‘âtu

Anéantis alors les termes et les temps ! Disparues les années et les heures !

‘udimat :  du verbe « ‘adama » (ne pas exister, manquer) au passé 3e p.f.s. à la forme passive, le sujet étant les mots qui suivent (les différents morceaux de temps) = être rendu à néant

al-ajâlu : pluriel de « ajal » nom du verbe « ajala » (mettre un terme, une limite) = terme, époque fixée d’avance, échéance

zâlat : de « zâla » cesser d’être, disparaître au passé à la forme passive 3ème p. f. s = ont disparu

as-sinûna: pl. de « sanat » = années, ans                                    

as-sâ‘âtu : pl. de « sâ‘at » = heures

فَلاَ شَيْءَ إِلاَّ الْوَاحِدُ الْقَهَّارُ الَّذِي إِلَيْهِ مَصِيرُ جَمِيعِ الاْمُورِ،

Falâ shay’a illâ al-wâhidu al-qahhâru al-ladhî ilayhi masîru jamî‘i-l-umûri

Aucune chose sauf l’Unique, le Coercitif, vers Qui revient l’ensemble des ordres.

al-qahhâru : de « qahara » (subjuguer, forcer, contraindre, dominer) selon une morphologie/forme exprimant l’intensité = le Vainqueur, l’Irrésistible, le Coercitif

masîru : nom d’action du verbe « sâra» (devenir, se faire, finir par être) = action de devenir, fin, issue

Dieu était et il n’y avait rien avec Lui, de même Il sera après la disparition de ce monde et rien avec Lui. Toutes les notions de temps seront anéanties puisque liées aux astres qui auront également disparu avec ce monde. Il ne restera que Dieu l’Unique, le Coercitif vers Qui l’ensemble des choses reviennent.

www.lumieres-spirituelles.net     No47 – Rabî‘ II 1434 – Fév.-Mars 2013


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)