1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 428 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Confidences de Dieu au Prophète Daoud(p)


Confidences de Dieu au Prophète Daoud(p)

Voici un propos que Dieu a inspiré à Daoud(p) :

« A celui qui s’est coupé [des autres] pour [ne se tourner que] vers Moi, Je suffis ; celui qui Me sollicite, Je  lui donne ; celui qui M’appelle, je Lui réponds.

Cependant, Je retarde Ma Réponse – sa demande est suspendue alors que Je la lui ai déjà satisfaite – jusqu’à ce que se parachève Mon Décret. Quand Mon Décret se sera parachevé, Je satisferai sa demande.

Dis à celui qui a subi une injustice : « Je retarde [la satisfaction de] ta demande, alors que je l’ai déjà satisfaite à l’encontre de celui qui a été injuste avec toi, pour beaucoup de raisons qui t’échappent. Je suis le plus Sage de ceux qui jugent.

Peut-être parce que tu as été injuste avec un homme qui a invoqué à ton encontre ;  alors cela en contrepartie de cela, ni à ton avantage ni à ton encontre.

Ou bien il y a pour toi un degré au Paradis chez Moi que tu n’atteins que par son injustice à ton égard, parce que Je mets à l’épreuve Mes serviteurs/adorateurs au niveau de leurs biens et de leurs âmes (leur vie).

Peut-être que la voix du serviteur/adorateur que Je rends malade et dont les prières et les services (actes) diminuent alors, M’est plus aimable quand il M’appelle dans son malheur que la prière des prieurs.

Et peut-être que le serviteur prie et Je le frappe au visage d’elle [de cette prière] et que Je voile sa voix de la Mienne.

Connais-tu celui-là, ô Daoud, qui multiplie les considérations envers  les femmes des croyants avec un œil de débauche, et celui-là dont l’âme lui dit que s’il gouvernait, il tuerait les gens (frapperait les nuques) injustement !

Ô Daoud, pleure sur tes fautes comme la femme privée de ses enfants pleure sur eux !

Si tu voyais ceux qui mangent les gens [à cause] de leurs langues ! Je les ai déjà étendues [leurs langues] de l’aplatissement de la terre et J’en ai frappé les côtés (de leurs langues) avec des pinces de feu. Ensuite, J’ai donné pouvoir sur eux à un rabroueur qui leur dit : « Ô habitants du Feu [de l’Enfer] celui-là est un tel aux propos mordants, alors reconnaissez-le : [regardez cette prière]  que son détenteur prie avec [sa] longue raka‘t et [ses]  pleurs de crainte [de Dieu] ! Elle n’a pas plus de valeur pour Moi qu’une pellicule de datte, quand J’ai regardé dans son cœur et que J’ai trouvé que quand il avait fini la prière et qu’une femme apparut et s’offrit à lui,  il accepta, et même si son facteur (la cause) est un croyant qui l’a trahi. » »

 (cité in al-Bihâr al-Anwâr, vol.14 p42)

www.lumieres-spirituelles.net     No47 – Rabî‘ II 1434 – Fév.-Mars 2013


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)