1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 356 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’enfant qui voulait étudier


L’enfant qui voulait étudier

 « Dans les alentours d’Ispahan, un villageois avait un enfant qui avait très envie de faire des études, de rejoindre les écoles religieuses. Il avait une grande soif d’apprendre mais son père ne voulait pas le laisser aller à l’école religieuse d’Ispahan. Cependant, il dut céder devant la détermination et l’insistance de l’enfant.

L’enfant prit ainsi le chemin de l’école avec son édredon, son matelas et certaines autres choses nécessaires. A cette époque, l’école était vieille, à moitié délabrée. Les élèves n’y restaient pas tout le temps.

Après quelques jours, son père alla lui rendre visite avec du pain et autres provisions. Il voulait surtout prendre de ses nouvelles. C’était l’hiver. Il faisait très froid, la neige avait recouvert les ruelles et le toit des maisons.

Après s’être assis un bon moment avec son fils, le père se leva pour rentrer chez lui avant  le coucher du soleil. Il se dirigea vers la porte de l’école, essaya de l’ouvrir mais elle était fermée à clef et la clef était avec le gardien. Personne ne savait où il se trouvait à ce moment-là.

Le père se résigna à rester auprès de son fils et à passer la nuit à l’école jusqu’au matin suivant. Mais la situation était difficile pour les deux. Ils n’avaient pas de lumière pour éclairer la pièce et de plus, il n’y avait qu’un seul édredon qui ne recouvrait pas les deux corps.

Le père ne put supporter davantage et se mit à blâmer son fils en disant : « Mon fils ! Quelle vie de misère dans cette école ! Reviens avec moi à la maison demain ! Tu n’as pas besoin de ce savoir que tu recherches dans des conditions aussi pénibles ! »

Les paroles du père blessèrent l’enfant. Son cœur se serra.

C’est alors que quelqu’un frappa à la porte de l’école.

L’enfant bondit vers la porte et demanda : « Qui frappe à la porte ? »

-« Ouvre-moi la porte ! » lui répondit-il.

-« Je suis désolé, mais je n’ai pas la clef et le gardien n’est pas là. » lui dit l’enfant.

-« Pousse la porte et elle s’ouvrira ! » lui déclara-t-il d’un ton certain.

L’enfant poussa la porte et elle s’ouvrit ! Il se trouva ébloui par une forte lumière qui rayonnait face à lui.

Il entendit à nouveau la voix de celui qui avait frappé à la porte : « Dis à ton père qu’il arrête de te blâmer ainsi. J’ai donné de l’argent et demain du charbon de bois vous sera livré [avec lequel tu pourras te chauffer]. En attendant, tu trouveras dans ta chambre, à tel endroit, une bougie. Prends-la et éclaire ta chambre avec. Et dis à ton père : « Nous aussi nous avons un maître (sâhib) ! » »

L’enfant retourna dans sa chambre.

Le père lui demanda qui c’était. L’enfant  lui dit : « Il faut d’abord que je voie quelque chose avant de te répondre. » (Avant de tout raconter à son père, il voulait vérifier si la personne avait dit vrai, si la bougie se trouvait bien là à l’endroit qu’elle lui avait indiqué.)

Il se rendit à l’endroit indiqué dans sa chambre et y trouva une bougie.

Il raconta à son père ce qui lui était arrivé. Une bien étrange histoire.

En entendant cela, son père lui dit : « Continue tes études, ô mon fils !» ll s’en alla le lendemain matin, rassuré.

 (d’Ayatollah al-Akhwand Mulla ‘Ali al-Hamadânî, cité in al-Qusas al-‘irfâniyyah pp172-173)

www.lumieres-spirituelles.net     No47 – Rabî‘ II 1434 – Fév.-Mars 2013


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)