1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 507 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

B/Des préliminaires à la prière - des vêtements - 2-du secret de leur pureté (2)


B/Des règles de conduite à propos des préliminaires à la prière

Des règles de conduite morales concernant les vêtements du prieur

1-Secret de leur pureté (2)

La réalisation de la pureté du vêtement intérieur entraîne la pureté du corps immatériel (malakûtî) des souillures du shaytân c’est-à-dire la purification des souillures du mauvais comportement dont chacune d’entre elles pollue l’intérieur et éloigne l’homme (de l’Endroit) de la Présence et le chasse du tapis de la Proximité de Dieu.  Quand l’homme a fini de se purifier de cette purification en purifiant le vêtement de la piété avec de l’eau du repentir sincère et de la « gymnastique » légale, il doit s’occuper à purifier le cœur qui est lui le voile véritable. Et c’est là que les agissements du shaytân sont plus nombreux et que ses souillures circulent vers les autres vêtements et voiles. Et les autres puretés ne seront jamais facilitées tant que le cœur ne sera pas purifié. Et pour le purifier, il y a différents niveaux. Voici deux exemples.

1)La purification de l’amour pour ce monde

L’amour pour ce monde est à la tête de toutes les fautes et l’origine de l’ensemble des corruptions. Tant que cet amour est présent dans le cœur de l’homme, l’accès à l’Endroit de la Présence de Dieu ne lui sera pas facilité. En présence de cette souillure, l’Amour divin (qui est la mère de toutes les puretés) ne se réalise pas. Le Livre de Dieu, les recommandations des Prophètes et des Proches-Elus(p), et plus particulièrement du Prince des croyants(p) ont porté un grand intérêt à l’abandon de ce monde, à son détachement et à son rejet. Cela fait partie des vérités de la pureté.

Cette étape de purification n’est atteinte que par le savoir profitable, les gymnastiques assidues du cœur, la réflexion soutenue sur l’Origine et la Résurrection et l’occupation du cœur à considérer le déclin et la destruction de ce monde et de la noblesse des mondes des mystères et de leur bonheur. « Dieu fait miséricorde à l’homme qui sait d’où [il vient], [il est] et vers où [il va]. »

2)La purification du fait de compter sur les créatures

Le fait de compter sur les créatures est un associationnisme dissimulé. Pour gnostiques, il est un associationnisme manifeste ! Cette purification est atteinte par l’Unicité au niveau des Actes de Dieu (tawhîd fa‘lî) (qu’Il soit Magnifié et Exalté). Elle est la source de toutes les puretés du cœur. Selon les convictions de l’auteur [l’Imam Khomeynî(qs)], l’ensemble des sciences sont pratiques, même le savoir de l’Unicité. (On peut le déduire de la forme du mot « tawhîd » qui exprime un nom d’action selon la forme « taf‘îl »,  l’Unicité exprimant le déplacement de la multiplicité vers l’Unité, la disparition des aspects de la multiplicité dans le Tout-même (en soi).)

Mais ici, le simple savoir démonstratif et la réflexion sur l’Unicité au niveau des Actes ne donnent pas le résultat voulu. Même ! Beaucoup s’occuper de sciences démonstratives peut être cause d’assombrisse-ment et d’opacité du cœur et empêcher l’homme d’atteindre le But élevé ! Il est dit, à ce propos : « Le savoir est le voile le plus grand. » Pour que la réalité de l’Unicité se réalise,  il faut éveiller l’attention du cœur, par la gymnastique du cœur et l’orientation instinctive vers le Maître des cœurs, sur ce que la démonstration lui apporte : « Pas d’ascendant dans l’existence autre que Dieu. » Cela est l’un des sens de « Pas de divinité autre que Dieu. » Par la bénédiction de cette démonstration, nous coupons la main de l’agissement des existants loin de la Place de l’Orgueil de l’Existence et nous ramenons le Royaume des mondes et de ce monde à leur Détenteur. Nous faisons apparaître la réalité de : {Est à Lui ce qui est dans les cieux et dans/sur la terre.}(171/4 Les Femmes) ; {Qui a entre Ses Mains le royaume de toute chose.}(88/23 Les Croyants) ; {Lui qui est dans les cieux une Divinité et sur terre une Divinité.}(84/43 L’Ornement).

Si cette démonstration n’atteint pas le cœur et ne devient pas une image intérieure du cœur, nous ne dépassons pas la limite du savoir vers celle de la foi et nous ne bénéficions d’aucune portion de la lumière de la foi qui illumine la royauté de l’intérieur et de l’apparence. Nous battons du tambour : « Pas d’ascendant dans l’existence autre que Dieu. » et en même temps, nous étendons l’œil de l’ambition et la main de la demande vers Celui qui en est digne et celui qui n’en est pas.

(d’après Al-Adab al- Ma‘nawiyyah li-s-Salât de l’Imam al-Khomeynî(qs) – Maqâlat 2 – Maqsad 2 Chap 2 (2))

www.lumieres-spirituelles.net     No49 – Jamâdî’ II 1434 – Avril-Mai 2013


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)