1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 6023 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Histoire d’Assia la femme de Pharaon


Histoire d’Assia la femme de Pharaon

« Assia, la femme de Pharaon était une descendante de Bani Isra’îl. Elle était croyante, sincère, adorait Dieu en secret.

Elle était dans cet état quand Pharaon tua la femme de Hazbîl*. Les Anges l’aidèrent à élever son âme quand Dieu, qu’Il soit Exalté, a voulu le bien pour elle.

L’exemple de la femme de Hazbîl ne fit qu’augmenter la certitude d’Assia, sa sincérité et sa conviction. Aussi, quand Pharaon entra chez elle et l’informa de ce qu’il avait fait de la femme de Hazbîl, elle lui dit :

« Malheur à toi, ô Pharaon, pour ce que tu as osé faire à l’encontre de Dieu Tout-Puissant. »

Pharaon surpris par sa réaction, (c’était la première fois qu’elle affichait ouvertement ses croyances) lui dit : « Peut-être es-tu toi-aussi atteinte de folie comme ta compagne ? »

Elle répondit : « Je ne suis pas atteinte de folie mais je crois en Dieu Très-Elevé, mon Seigneur, ton Seigneur et le Seigneur des mondes. »

Pharaon appela sa mère et lui dit que sa fille était devenue folle. Il jura qu’il allait la tuer si elle ne reniait pas le Dieu de Moussa.

La mère vit sa fille en aparté et lui demanda quelle était sa position par rapport à ce qu’il voulait [espérant pouvoir la convaincre de renier sa religion]. Mais Assia répondit avec détermination : « Par Dieu ! Je ne renierai jamais Dieu ! »

Pharaon ordonna alors que l’on la mette entre quatre pieux et de la torturer jusqu’à ce qu’elle meure. C’est à cela que Dieu (qu’Il soit Glorifié) fait allusion dans ce noble verset : {Et Pharaon aux pieux}(10/89 L’Aube)

Selon Ibn ‘Abbas, Pharaon s’était mis à torturer sa femme Assia quand il apprit ses croyances et sa soumission à Dieu l’Unique. Il espérait qu’elle allait renier ses croyances et entrer dans sa religion [de Pharaon].

Le Prophète Moussa(p) passa à ce moment-là, c’est-à-dire au moment où Pharaon la torturait. Elle se plaignit à lui(p) de ses doigts. Voyant sa mère adoptive ainsi torturée, le Prophète Moussa(p) invoqua Dieu pour qu’Il la soulage de la douleur. La torture ne la toucha plus. Avant de rendre son dernier souffle, elle dit: « Mon Seigneur ! Construis-moi auprès de Toi une maison au Paradis, et sauve-moi de Pharaon et de son œuvre, et sauve-moi des gens injustes. »(11/66 L’Interdiction)

Dieu lui inspira de lever la tête. Ce qu’elle fit. Elle vit alors sa demeure au Paradis, construite de perles pour elle. Elle sourit.

Pharaon, qui regardait, impassible, sa femme torturée dit : « Regardez ! Elle est atteinte de folie ! Elle sourit alors qu’elle est en train d’être torturée. » »

Bihâr al-Anwâr, vol.13 pp164-165

*voir Lumières Spirituelles N°23

www.lumieres-spirituelles.net     No 49 – Jamâdî’ II 1434 – Avril-Mai 2013


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)