1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 278 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Shahîd ‘Abbas al-Moussawî* avec ses enfants


Shahîd ‘Abbas al-Moussawî* avec ses enfants

La prière du matin

Quand mon père était présent à la maison, il avait l’habitude de nous réveiller pour la prière du matin.

Mais comment le faisait-il ?

Il s’approchait de chacun d’entre nous et récitait l’adhan (l’appel à la prière) au-dessus de notre tête d’une voix très tendre.

Nous nous réveillions très rapidement, comme bénis par Dieu.

Il ne se mettait pas en colère

Un jour, mon frère Yasser voulait jouer au ballon avec mon père (Sayyed Abbas al-Moussawî). Il insistait auprès de lui, mais mon père avait un rendez-vous important. Il lui dit : « J’ai maintenant un rendez-vous très important et urgent. Quand je reviendrai, nous jouerons ensemble. »

Mais mon frère ne voulait rien entendre (il était encore jeune) et continua d’insister auprès de lui, le suivant de pièce en pièce alors que mon père était pressé, jouant en même temps avec son ballon.

Quand le ballon qu’il jeta devant lui atteignit.. le visage de mon père.. Ses lunettes se cassèrent..

Yasser prit peur, craignant les réactions de son père, réalisant difficilement ce qu’il venait de faire, certes involontairement.

Mais notre père se tourna tranquillement vers ma mère et lui demanda ses anciennes lunettes qui étaient très grandes et dont les verres ne convenaient plus. Il changea ses lunettes et sortit.

Il avait vraiment beaucoup de patience avec nous, malgré ses charges et ses responsabilités. Il pouvait tout supporter.

Témoignage recueilli par Jamal Karakî

auprès des enfants de  Sayyed Abbas al-Moussawî,

 publié in la revue al-Mahdî N°51 Fév. 2010

*Sayyed ‘Abbas al-Moussawî, responsable de la  Résistance Islamique au Liban, fut assassiné le 16/2/1992 par les forces d’occupation israéliennes.

www.lumieres-spirituelles.net     No 49 – Jamâdî’ II 1434 – Avril-Mai 2013


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)