1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 552 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

B/Des préliminaires à la prière - des vêtements - 3-du recouvrement des « parties intimes » (1)


B/Des règles de conduite à propos des préliminaires à la prière

Des règles de conduite morales concernant les vêtements

2-2-Des considérations du cœur concernant le recouvrement des « parties intimes » (1)

Arrive le passage à l’ étape supérieure pour le pèlerin vers Dieu, le connaisseur de Dieu, peut-être difficile à comprendre pour d’autres. Cette page reste une indication et un encouragement à continuer dans le cheminement vers Dieu. 

Ainsi le pèlerin se voit présent en la Présence de Dieu Tout-Puissant ; même il trouve son intérieur, son apparence, son secret, ce qui est public, être la Présence en soi, comme il est rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p) : « L’esprit du croyant est plus fortement lié à l’Esprit de Dieu que le contact des rayons du soleil au soleil. » (al-Kâfî et at-Tawhîd)

Même ! il est prouvé d’une preuve solide, dans les sciences élevées que l’ensemble des cercles de l’existence, du plus haut degré du caché (ghayb) à la plus basse demeure de la vision, est l’attachement en soi, le pur lien et l’indigence à l’Eternel absolu (que Sa Grandeur soit magnifiée). Et peut-être, le verset suivant indique ce sens : {Ô vous les gens, vous êtes les indigents de  Dieu et Dieu est, Lui, le Riche, le Digne de Louanges.}(15/35 Le Créateur)

Ainsi, si un existant de parmi les existants n’avait pas, le temps d’un instant, lors d’un état des états, ou selon un des égards, un attachement avec la sainte Puissance Seigneuriale, il sortirait de la situation de la contingence en soi et de l’indigence et entrerait dans l’enceinte de l’Obligation en soi et du Riche.

Et le connaisseur de Dieu, le pèlerin vers Lui doit inscrire cette démonstration, cette vérité, ce mot spirituel divin sur le tableau de son cœur par l’intermédiaire de la gymnastique du cœur et la sortir de la limite de la raison et de la démonstration vers la limite des connaissances spirituelles, jusqu’à ce que la vérité et la lumière de la foi se manifestent dans son cœur. Car les détenteurs des cœurs et les gens de Dieu se déplacent de la limite de la foi à la demeure du dévoilement et de la vision. Et il [peut] y arriver par l’effort assidu et l’isolement avec Dieu et le désir de Dieu, comme [on peut le voir] dans « Mish ash-Sharî‘at » (Le Flambeau de la Législation) de l’Imam as-Sâdeq(p) :

« Le connaisseur a sa personne avec les créatures et son cœur avec Dieu. Si son cœur était distrait de Dieu le temps d’un clin d’œil, il mourrait par désir de Lui. Le gnostique est le fidèle et le dépôt de Dieu, le trésor de Ses Secrets, la source de Sa Lumière, la preuve de Sa Miséricorde envers Ses créatures, les porteurs de Ses Sciences, la mesure de Ses Faveurs et de Sa Justice. Il est riche des créatures, du voulu  et de ce monde ici-bas. Il n’a de parole, de signe, de souffle que par Dieu, pour Dieu, de Dieu, avec Dieu. »

de l’Imam as-Sâdeq(p) tiré de « Misbâh ash-Sharî‘at » N°96 p211

En résumé, si le pèlerin se voit dans l’ensemble de ses affaires, la présence en soi recouvrant l’ensemble de ses « parties intimes », apparentes et intérieures, il aura préservé la Présence et les règles de la Présence de la Vérité (Dieu). Et cela parce qu’il aura trouvé que mettre à découvert les « parties intimes » intérieures en la Présence de la Vérité (Dieu)  est plus laid et plus déshonorant que de mettre à découvert les « parties intimes » apparentes, en fonction de ce propos rapporté ; « Dieu ne regarde pas votre forme mais Il regarde vos cœurs ». Et les « parties intimes » intérieures sont les actes moraux blâmables, les mauvaises habitudes, le mauvais caractère qui font tomber l’individu de la bienséance de la Présence et des règles de la Présence. Et ceci est le premier niveau du déchirement des voiles et du découvrement des « parties intimes ».

Que l’individu sache que s’il ne se couvre pas lui-même du voile de l’Attribut du Couvrement de Dieu (qu’Il soit Exalté) et de Son Pardon, et s’il ne se trouve pas sous le Nom de Celui qui couvre et de Celui qui pardonne, avec la demande du pardon et du couvrement, alors, il est possible que, quand se pliera ce qui couvre le monde et se lèvera le voile de ce monde, ses voiles se déchireront en l’Endroit de la présence des Anges proches et des Prophètes envoyés(p). Et nul ne connait la laideur et l’avilissement du découvrement de ces « parties intimes » intérieures autre que Dieu.

(d’après Al-Adab al- Ma‘nawiyyah li-s-Salât de l’Imam al-Khomeynî(qs) – Maqâlat 2 – Maqsad 2 Chap 2 (1))

www.lumieres-spirituelles.net     No50 – Rajab 1434 – Mai-Juin 2013

Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)