1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 390 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le « Mariage pour tous »... un vrai danger !


Le « Mariage pour tous »... un vrai danger !

La France est le 14e pays dans le monde à avoir adopté un projet de loi « étendant aux personnes de même sexe les dispositions actuelles du mariage, de la filiation et de la parenté », applicable dès le mois de juin prochain, sous toute réserve. Dans son aveuglement, elle présente le vote de cette loi comme une « victoire de la démocratie », de « l’amour », et de « la liberté », comme un « progrès pour tous », une     « étape vers l’égalité des droits », une « réforme de civilisation », une « entrée dans la modernité » et condamne tous ceux qui s’y opposent. Et pourtant, sans s’en rendre compte, elle se dirige tout droit vers sa perte. Comment ? Pour un Musulman, la réponse est évidente car il sait que toute chose interdite par le Créateur signifie un danger pour lui ou/et pour la société en ce monde et pour l’Au-delà. Mais la question prenant de l’ampleur, il est bon de mettre en évidence le type de bouleversement à plus ou moins long terme que ce type de loi va provoquer.

Le vote de cette loi s’inscrit dans le cadre de l’évolution que la famille occidentale a connue avec le développement du capitalisme financier : d’une association de partage des tâches et de production – le mari travaillant à l’extérieur et la femme assurant la gestion des tâches domestiques–, elle est passée à une association de partage de la consommation – le travail à l’extérieur de la maison (devenu une composante essentielle de l’individu)étant présenté comme une « libération de la femme » et le mariage comme une relation d’amour entre deux êtres égaux voire semblables –.

Mais cette nouvelle modification apportée au code civil créé par Napoléon en 1804 touche aux fondements de la société en tant qu’elle s’attaque aux notions de la famille et de la filiation, piliers de stabilité et de perfectionnement de toute société.

1-En effet, même si apparemment cette loi ne touche pas au mariage en tant que tel, le fait même de parler de mariage entre deux personnes de même sexe bouleverse cette notion. Car, que signifie le mariage si ce n’est l’union de deux personnes pour « fonder une famille » c’est-à-dire « avoir des enfants ». En quoi cette définition est-elle applicable pour le mariage de deux personnes de même sexe ?

2-A vouloir appliquer cette notion de la famille aux couples « homos », comme le suggère cette loi, trois autres choses vont obligatoirement arriver à plus ou moins long terme, même si elles sont pour l’instant repoussées : l’adoption, la PMA (la Procréation Médicalement Assistée) et la GPA (la Gestation Pour Autrui, avec « une femme qui louerait son ventre »).

ŸLe premier pas vient d’être effectué concernant l’adoption. Le droit de l’enfant « à avoir une famille de substitution » est remplacé par le droit des adultes « à avoir un enfant », l’enfant, après la femme, étant devenu un objet de consommation..

ŸQuant à la PMA, elle est déjà pratiquée depuis 1994 pour les couples mixtes stériles dans beaucoup de pays. Il ne s’agirait plus que de supprimer cette condition.

ŸReste la GPA (nécessaire pour les couples d’hommes) qui est jusqu’à maintenant interdite en France, mais déjà pratiquée dans d’autres pays.

 

3-Et là, on touche à un point fondamental qui est celui de la filiation (qui établit la succession des générations, l’hérédité et l’héritage). Dans cette loi, elle est remplacée par la notion de « parentalité ». Quelle filiation pourront revendiquer ces nouveaux enfants ?

 

4-Autre point important : les mots « mari » et « femme » sont remplacés par le mot «époux » et les mots « père » et « mère » par le mot « parents ».

ŸSous le couvert du « mariage pour tous », c’est la théorie américaine du genre – selon laquelle l’homme et la femme sont interchangeables et que l’identité sexuelle peut être construite, voire choisie – qui est insufflée. C’est une négation de l’altérité entre l’homme et le femme (riche en secrets et en bienfaits) contraire à la réalité et une atteinte à la dignité de la femme.

ŸOn est passé du besoin de l’enfant à « un père et une mère pour se développer et se structurer » à celui à un « amour indépendamment du sexe des parents »..

La société occidentale vit encore sur ses acquis moraux hérités de son passé judéo-chrétien.

Qu’en sera-t-il pour les générations à venir ? Quels repères sociaux, moraux auront-elles ? Quels rênes pourront-elles saisir pour brider les instincts présents en l’être humain, prélude indispensable à tout perfectionnement ?

On commence à percevoir aujourd’hui les méfaits de la manipulation de la nature au niveau de l’environnement.. Et qu’en sera-t-il de ces transformations de l’homme par lui-même ?

Le Créateur a mis en garde le genre humain, par Ses Prophètes et Ses Messages révélés, contre les suites désastreuses de telles pratiques en donnant en exemple l’histoire du peuple du Prophète Lot(p).

Au moment où il lui fut annoncé qu’il allait avoir un fils avec sa femme Sarah pourtant stérile, le Prophète Ibrahim(p) allait apprendre le sort fatal qui attendait le peuple où se trouvait le Prophète Lot(p) : {Nous avons renversé [le pays] de haut en bas et de bas en haut et nous avons fait pleuvoir sur lui des pierres d’argile en couches superposées, marquées par une empreinte de ton Seigneur}(82-83/11 Hûd), la descente de la Punition divine n’étant que la manifestation en ce monde de la réalité de leurs actes. Et pour ceux qui ne croient pas à la véracité de ces propos, qu’ils aillent au bord de la mer morte et voient cette région désertique recouverte de pierres stratifiées appelée « Sodome » !

Voilà le devenir qui attend tout peuple, toute société qui font les mêmes choses. Ce n’est pas vers le progrès ou le perfectionnement qu’une telle société se dirige, mais immanquablement à sa perte, à sa ruine, même si elle n’en voit pas les effets immédiatement.

{Ô vous les gens, craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être [nafs], qui a créé de celui-ci sa paire, et qui de ces deux là a fait répandre beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Dieu par rapport à Qui vous vous interrogez et les matrices. Certes Dieu vous observe parfaitement.} (1/4 Les Femmes)

Quand la défense de l’homosexualité devient une arme politique !

Il y a près d’un an et demi, le premier ministre britannique, David Cameron, fit une déclaration surprenante devant 54 Etats membres du Commonwealth : il menaça d’exclure des programmes d’aides britanniques les pays qui ne reconnaissaient pas les droits des homosexuels !

Cette déclaration, répétée par la suite, fut dénoncée par un certain nombre d’Etats africains (musulmans ou évangélistes) qui y voyaient une ingérence directe dans leurs affaires intérieures.

Depuis, la défense de cette soi-disant minorité « opprimée » est reprise dans tous les discours sur les « droits de l’homme » ou de « défense de la démocratie », prononcés par l’Occident, pour justifier ses interventions militaires dans les pays et cacher son pillage en toute impunité.

Elle est instrumentalisée pour imposer des changements politiques : un « lobby gay » au sein du Vatican n’avait-il pas été évoqué pour expliquer le renoncement du pape Benoit XVI à sa charge papale ?

Déjà des « millions » de personnes, en Asie et au Moyen Orient musulmans, en Afrique musulmane et évangéliste, sont invités à aller chaque jour sur des sites gays, créant de fait une « socialisation de rencontres » manipulable et manipulée de l’extérieur, poussée à se rebeller contre leur propre pouvoir.

Sans parler des craintes justifiées de certains pays d’Afrique, d’Asie ou encore d’Amérique du sud de voir leurs pays s’ouvrir au tourisme homosexuel de masse et être sujets au vol d’enfants.

{Pas de changement à la création de Dieu}(30/30 Roum)

www.lumieres-spirituelles.net     No50 – Rajab 1434 – Mai-Juin 2013


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)