1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 223 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Où avait disparu l’imam al-Khomeynî(qs) ?


Où avait disparu l’imam al-Khomeynî(qs) ?

 « Trois ans avant de mourir, l’imam al-Khomeynî(qs) eut un arrêt du cœur. Heureusement, avec la Réussite de Dieu Très-Elevé, nous avons pu le ramener à la vie en plaçant une batterie à l’intérieur de son cœur pour aider les battements du cœur et maintenir l’imam en vie. Nous surveillions la charge de la batterie grâce à un appareil radio sans fil qui indiquait la quantité de charge utilisée de la batterie pour la changer en cas de besoin. Cette situation était très gênante car il était probable que la charge se vidât au milieu de la nuit par exemple. Nous serions obligés de déranger l’imam à ce moment-là, surtout qu’il n’acceptait pas de changer la charge avant qu’elle ne fût vide pour éviter le gaspillage.

Une de ces nuits, je fus obligé de lui demander l’autorisation de changer la batterie avant qu’elle ne fût complètement vide pour ne pas le déranger au milieu de la nuit. L’imam(qs) me répondit : « Pas de problème ! Quand il faudra la changer, tu peux venir quand tu veux. Seulement, avant d’entrer dans ma chambre, tu appelles : « Ya Allah ! ». Quand je te dis « bi-smi-llâhi » (par la [grâce de] Dieu), tu entres dans la pièce. »

Une nuit de vendredi, vers trois ou quatre heures du matin, l’appareil indiqua qu’il fallait changer la charge. Je m’approchai de la pièce de l’imam(qs), je dis « Ya Allah ! » et j’attendis la réponse. Rien ne vint. Je répétai plusieurs fois l’appel, tendis l’oreille pour bien entendre la réponse mais en vain. Très inquiet, je fus obligé d’entrer dans la pièce mais je ne l’y trouvai pas ! J’en fus très surpris. Après m’être assuré qu’il ne se trouvait pas dans la pièce, j’en sortis rapidement. Je demandai à une des personnes de la maison de l’imam(qs) de le chercher dans les autres pièces, non pas parce que la maison de l’imam était grande au point de ne pas pouvoir le chercher moi-même, mais je ne voulais pas entrer dans les autres pièces. Elle ne le trouva pas. Nous allâmes vers la partie réservée à sa famille. On nous informa que l’imam ne s’y trouvait pas non plus. Nous retournâmes dans sa chambre une nouvelle fois et nous ne le trouvâmes toujours pas.

J’étais très inquiet et demandai que l’on réveillât son fils Ahmed al-Khomeynî. On m’apprit qu’il était parti à Qom pour visiter sayyida al-Ma‘sûmah la nuit de vendredi. J’étais encore plus inquiet. Je me trouvai seul, personne ne pouvant m’aider à résoudre ce problème.

Après un quart d’heure ou vingt minutes, je demandai à sayyed ‘Issa qui travaillait chez l’imam(qs) d’aller voir une nouvelle fois s’il n’était pas dans sa chambre. Quand il revint, je vis son visage illuminé. Il dit : « L’imam est assis sur son lit tout souriant. »

Je me précipitai chez lui, embrassai sa main et changeai la charge. Je ne l’interrogeai pas sur les raisons de son absence, peut-être était-il dans un état qu’il n’aimait pas que l’on l’y vit ou encore il n’aimait pas que l’on découvre des choses particulières le concernant. Et jusqu’à maintenant, son absence est restée un mystère pour moi.

(du Docteur Mas‘ûd Bûr Muqadis  cité in al-Qusas al-‘irfâniyyah pp349-350)

www.lumieres-spirituelles.net     No50 – Rajab 1434 – Mai-Juin 2013

Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)