1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 380 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Al-Kâzhimayn (2)


Al-Kâzhimayn (2)

D’un endroit vétuste, donnant directement sur la rue, visité rapidement par les visiteurs, le sanctuaire est devenu un somptueux mausolée entouré d’une esplanade superbe et d’un portique lumineux.

Deux entrées (une pour les hommes et une pour les femmes) donnent accès aux deux tombes placées l’une à côté de l’autre, d’abord la tombe de l’Imam al-Kâzhem(p), le 7ème Imam, fils de l’Imam as-Sâdeq(p), la « porte [de la satisfaction] des besoins » - puis celle de l’Imam al-Jawâd(p), le 9ème Imam fils de l’Imam ar-Ridâ(p).

En arrivant à la porte de la coupole, le visiteur s’arrête et demande à nouveau l’autorisation d’entrer.

Puis il se dirige vers la tombe de l’Imam Moussa al-Kâzhem(p), s’en approche et le salue : « Que la Paix soit sur toi, ô walî de Dieu et fils de son walî !… »

Déclaration de foi en sa grandeur, en sa fidélité aux enseignements de Dieu, en son rôle comme guide, comme gardien, comme porteur non seulement du Coran mais aussi de la Tora et de l’Evangile.

Occasion de renouveler l’allégeance à lui(p) et de désavouer ses ennemis, de reconnaître son rang auprès de Dieu qui lui a donné l’intercession.

Avant de quitter les lieux pour prier deux raka‘ts en direction de la Qiblah suite à la récitation de la ziyârat, le visiteur ne peut s’empêcher de s’accrocher au pan de la « cage » argentée et dorée dans sa partie supérieure à défaut de pouvoir toucher la tombe, et de parler directement à l’Imam al-Kâzhem(p), de pleurer devant le sort qui lui(p) a été réservé, de l’injustice grandiose qu’il a subie, l’emprisonnement, l’enchaînement, les  tortures jusqu’à mourir empoisonné, son corps délaissé pendant trois jours sur le pont de Bagdad, pour humilier ses partisans..

Puis il se met à lui faire part de ses propres problèmes – n’est-il pas appelé « Bâb al-Hawâ’ij », la « porte [de la satisfaction] des besoins » ? – à lui recommander sa famille, ses proches, ses voisins..etc pour qu’il intercède qui en faveur de sa guérison, qui en faveur de son enrichissement, qui en faveur  de sa « réussite » sur ce monde et dans l’Au-delà.

Il se lamente sur son propre état, son indigence, sa misère, ses péchés, ses maladies de cœur..,  demandant son aide, (lui qui était connu pour retenir sa colère, malgré toutes les misères subies) et son intercession pour que Dieu lui pardonne, le guérisse..

L’Imam est toujours vivant, il est toujours pourvu des Richesses de Dieu !

Si ce n’était les gens bousculant et poussant pour lui prendre sa place, le visiteur n’arriverait pas à se détacher de cette étreinte..

Il se retire enfin pour prier deux raka‘ts sur un tapis disposé un peu plus loin, suivis de la récitation d’une petite invocation confirmant que la prosternation est uniquement pour Dieu. Il se prosterne à nouveau pour Le remercier de l’avoir gratifié de cette visite, répétant cent fois le mot « shukrann ». Il s’assied alors et contemple le tombeau finement ciselé, illuminé d’une lumière rouge, la coupole qui scintille de mille lumières, délimitant le diamètre de bénédiction de la mosquée. Il se rappelle alors la patience de Moussa fils de Ja‘far(p) devant les dures épreuves subies (dont la prison), comme ses longues années en prison, sa soumission à Dieu, sa lutte contre toute forme d’hérésie, sa vigilance.. Il réalise combien rendre visite à un Imam de la famille du Prophète(s) ce n’est pas seulement renforcer sa relation affective et spirituelle avec lui, mais c’est aussi mieux comprendre la Religion et dénoncer tous ceux qui ont été contre lui et de réfléchir sur l’avenir.. « Avec vous, avec vous, non pas avec vos ennemis ! »

Tahira

www.lumieres-spirituelles.net     No50 – Rajab 1434 – Mai-Juin 2013

Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)