1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 343 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le thym (za‘ter ou sa‘ter)


Le thym (za‘ter ou sa‘ter)

Selon l’Imam ar-Ridâ(p), le thym était la panacée du Prince des croyants(p). Il(p) disait qu’il rendait l’estomac soyeux comme le duvet de la couverture (il ramollissait le ventre).

(al-Kâfî, vol.6 p375 – Bihâr, vol.63 p244)

De l’Imam as-Sâdeq(p) : « Quatre choses polissent [renforcent] le regard, qui sont profitables et qui ne nuisent pas. » On lui demanda ce qu’étaient ces quatre choses. Il(p) répondit : « Le thym, le sel, l’Ammium [une graine aromatique] et la noix s’ils sont réunis. » Que font ces quatre choses  si elles sont réunies ? Il(p) répondit : « (…) ; le thym et le sel chassent les gaz du cœur, ouvrent ce qui est obstrué, brûlent la glaire, font circuler l’eau, bonifient l’haleine, ramollissent le ventre, font partir la mauvaise haleine (de la bouche). »

(Makârem al-Akhlâq p191)

Une personne se plaignit d’« humidité » auprès de l’Imam ar-Ridâ(p). Il(p) lui prescrit de prendre du thym en poudre à jeun.

 (Wasâ’il ash-Shî‘at, vol.25 p218)

C’est avec du thym que l’Imam ar-Ridâ(p) soigna une personne qui avait la bouche et la langue infectées après avoir été agressé par des voleurs sur la route de Khurâsân.

(Pour plus de détails voir L’Imam ‘Alî ar-Ridâ(p), l’étranger de Tûs, Ed.BAA p108-109 – Bihâr, vol.49 p124 H6)

Le thym est une plante vivace, très résistante, très aromatique. Il pousse à l'état sauvage sur les collines arides et rocailleuses des régions méditerranéennes et peut être cultivé. Il existe un grand nombre de variétés. Il se consomme frais (en salade) ou séché, en infusion, en fumigation, en huile, ou en poudre (épice).

Il est très riche en fer et en vitamine K et contient aussi du calcium, du manganèse et de la vitamine C.

Il a plusieurs propriétés : antiseptique, antivirale, stomachique, expectorant, anti-inflammatoire (notamment des gencives, de la gorge), antispasmodique (atténuant les douleurs stomacales et diminuant les sensations nauséeuses) et stimulante (contre la fatigue et l’anémie), désinfectant des voies digestives, facilitant la digestion et calmant les flatulences et les ballonnements, favorisant la circulation sanguine, apaisant les maladies des voies respiratoires (bronchite, rhume, grippe et asthme).

www.lumieres-spirituelles.net     No50 – Rajab 1434 – Mai-Juin 2013


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)