1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 247 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le lien entre shahid Sader (II) et l’Imam al-Hujjah(qa)


Le lien entre shahid Sader (II) et l’Imam al-Hujjah(qa)

Il existe de nombreux propos rapportés dans les recueils de Hadiths ou d’invocations qui indiquent que, si quelqu’un a un besoin à présenter à l’Imam al-Hujjah(qa) et désire qu’il(qa)le satisfasse, il doit l’écrire sur un bout de papier et le jeter dans un endroit désertique ou dans un fleuve.

De nombreux étudiants à Najaf ont agi selon ces propos rapportés et ont mis leurs messages dans des bouteilles – parmi ces feuilles, il y avait des questions particulières à l’Imam al-Hujjah(qa) – et ont jeté ces bouteilles dans le fleuve de l’Euphrate.

Au bout d’un certain temps, ces feuilles se trouvèrent présentes dans le bureau de l’imam Mohammed as-Sâdeq Sader. Sheikh Mohammed an-Na‘mânî demanda après eux [ces étudiants qui avaient envoyé ces lettres]. Sheikh Mohammed an-Na‘mânî était le responsable du bureau des questions juridiques auprès de Sayyed Mohammed as-Sâdeq Sader(p).

Quand ils arrivèrent, il leur donna les réponses à leurs questions juridiques. Ils dirent qu’ils n’avaient pas posé leurs questions juridiques à l’imam as-Sader !

Il leur dit : « Je ne sais pas. Ce sont vos noms qui sont sur les feuilles. » Ils les prirent et virent que c’était les feuilles-mêmes qu’ils avaient jetées dans l’Euphrate à l’adresse de l’Imam al-Hujjah(qa). Elles portaient le sceau de Sayyed Mohammed as-Sâdeq as-Sader et sa signature.

L’imam Mohammed as-Sâdeq as-Sadr ordonna que l’on ne diffusât pas ce qui s’était passé parmi les gens…  

Et cela resta un de ces nombreux secrets qui ne furent connus qu’au moment où certains sheikhs se mirent à les diffuser.

(cité in al-Qusas al-‘irfâniyyah p337)

www.lumieres-spirituelles.net     No51 – Sha‘ban 1434 – Juin-Juillet 2013


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)