1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 232 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Les Etats Unis, les plus grands liberticides !


Les Etats Unis, les plus grands liberticides !

Du roman de science-fiction de George Orwell « 1989 » avec son fameux « Big Brother vous regarde » à la réalité, le pas est franchi ! C’est ce que révèle, le Guardian (puis le Washington Post) le 9 juin dernier : une véritable hydre à deux têtes mise en place par les autorités américaines :

tLe programme Echelon qui permet, via le premier opérateur téléphonique américain Vérizon, la récolte de données téléphoniques de centaines de millions d’Américains. Le lieu, la date et la durée des appels nationaux et internationaux, ainsi que les numéros de téléphone concernés sont transmis à l’agence NSA. Seul le contenu des conversations lui échappe. Tous les utilisateurs américains sont ici visés, qu’ils soient ou non soupçonnés d’un quelconque méfait.

La proposition d’un amendement en vue d’interdire à la NSA de collecter aux États-Unis des données téléphoniques sur des individus non visés par une enquête a été rejetée, et en premier lieu par Obama.

tLe programme PRISM qui permet à la NSA d’intercepter les communications de milliards d’internautes étrangers se situant hors des Etats Unis sur neuf grands réseaux sociaux. (les neuf géants des réseaux sociaux : Microsoft, Facebook, Google, YouTube, Apple, Yahoo, AOL, Skype et Paltank) Comme si les agents de la NSA  pouvaient à tout moment, et comme bon leur semble, perquisitionner dans la correspondance, la sphère personnelle privée de chaque internaute sans mandat officiel, et sans que l’intéressé s’en aperçoive. Cette sorte de moteur de recherche très performant permet à la NSA de trouver, quasiment en temps réel, un nom, un lieu, une date, un contact etc., dans les mails, messages instantanés, communications vidéos ou autres documents.

tEt X-Keyscore, le dernier outil de la NSA, révélé par le Guardian le 31 juillet, et le plus dangereux. Il permet de surveiller quasiment tout ce que fait un individu sur le Web en temps réel, le contenu de

ses emails, les conversations privées sur Facebook, les recherches.. Une adresse électronique peut être trouvée à partir d’un nom ou d’un pseudo, un internaute à partir d’une simple recherche effectuée

sur Internet, bien sûr sans autorisation préalable.

Il fonctionne avec l’aide de plus de 700 serveurs basés en « installations militaires et autres  américaines et alliées ainsi que les ambassades et consulats américains» dans plusieurs dizaines de pays (principalement le Canada, le Royaume Uni, l’Australie et la Nouvelle-Zélande)

Sous le prétexte de « lutter contre le terrorisme » (que par ailleurs eux-mêmes créent, stipendient,

développent et soutiennent), les Etats Unis s’accordent le droit de surveiller tout le monde, alliés et ennemis, coupables et innocents, à des fins qui peuvent être tout autres, économiques, politiques ou diplomatiques. Et cela en toute impunité ! En effet, en 2008, l’immunité a été accordée à ces entreprises de surveillance dans l’électronique (comme Dell, Lockheed Martin, CSC et Booz Allen) avec l’approbation du président américain d’alors George W. Bush et de celui qui allait lui succéder Obama alors sénateur de l’Illinois.

Vous allez dire que tout cela n’est pas nouveau, que l’espionnage entre pays et à l’encontre de certains citoyens a toujours existé, de même que l’utilisation du terrorisme pour renforcer l’appareil d’Etat policier.

Mais ces révélations sont inquiétantes pour plusieurs raisons :

šl’ampleur de l’entreprise ;

šla généralisation des personnes touchées (ce ne sont pas les seuls suspects qui sont visés) ;

šla collaboration active de ces géants des réseaux sociaux à cette surveillance généralisée (en

contradiction avec leur leitmotiv de vouloir développer et sauvegarder les libertés individuelles grâce aux réseaux sociaux) ;

šla centralisation du stockage des données aux Etats-Unis. Ne croyez pas qu’un très grand nombre de données empêche la surveillance ! Grâce à ses « crawlers » (des robots d’indexation et de recherche qui permettent à un script automatisé de récupérer, en un temps très court, informations et analyses à partir des serveurs web), la NSA a la capacité de procéder à des recoupements très fins.

En effet l’analyse des métadonnées permet de cibler des numéros, des flux de messages, des profils types de personnes, même de repérer des «cibles» potentielles d’actions clandestines d’une autre nature à partir de la découverte de leurs points faibles et de leur utilisation le jour venu. Par exemple, pour faire pression sur un cadre d’un grand groupe bancaire ou aéronautique que l’on veut espionner. Ce qui relève a priori de la vie privée peut servir, demain, dans la compétition économique.

šles pays alliés aux Etats Unis ne sont pas épargnés. Selon les révélations du Der Spiegel du 29

Juin, plusieurs bureaux de l’Union Européenne, à Bruxelles, New York et Washington, jusque l’enceinte

du Parlement européen, sont sous la surveillance des services de renseignements américains depuis

des années et l’Allemagne de façon spécifique, à une échelle importante.

šenfin leur immunité grâce à une législation mise en place après les attentats du 11/9/2001.

On dirait plus une usurpation d’informations internes en vue de négociations internationales ou un espionnage industriel massif qu’une lutte contre le terrorisme, non ?! Drôle de conception de la démocratie ?! Les Etats-Unis sont en train de nous offrir un parfait modèle d’absence de respect des libertés des Etats autres et des individus !

Les pays les plus surveillés (en rouge puis orange puis jaune)

L’agence américaine NSA a développé un outil pour enregistrer, analyser et même cartographier les renseignements obtenus. L’Iran est la principale cible de l’Agence américaine.. Viennent ensuite le Pakistan avec 13.5 et la Jordanie avec  12.7 milliards de rapports. En Europe, c’est l’Allemagne qui est en tête des pays surveillés.

Qu’est-ce que la NSA ?

La National Security Agency NSA, créée en 1952 pour la surveillance et la protection des communications et le décryptage des messages émanant des puissances étrangères, a :

-un budget de milliards de dollars

-des dizaines de stations d’écoute, et de centres de traitement de données ;

-quelques 40 000 employés ;

-des superordinateurs Cray ;

-un centre géant de stockage de données, en cours de finition à Bluffdale, dans l’Utah, (de quoi stocker un siècle de communications mondiales).

De plus, elle jouit de la collaboration

-de système de virements bancaires comme Swift ;

-d’association de lobbying pour les entreprises américaines dans le monde comme Advocacy Group ;

-d’équipes des plus grands groupes du complexe militaro-industriel, de Boeing à Lockheed-Martin, de Raytheon à Endgame) ;

-de milliers d’experts et de scientifiques de SAIC (société d’ingénierie) ;

-de milliers de consultants de la firme Booz Allen & Hamilton (chez qui travaillait Edward Snowden) ;

-d’IBM, d’Intel, et de sa filiale McAfee.

Au total, près de 854 000 personnes travaillant pour elle.

A la tête de cette agence, un général quatre étoiles, Keith Alexander, qui est également le chef depuis 2010 du cyber-commandement américain.

Les Etats-Unis prépareraient-ils une cyberguerre de destruction massive ?

Les Etats-Unis démystifiés par ses propres habitants !

Après l’affaire wikileaks où un jeune soldat américain Bradley  Manning avait « fuité » de très nombreux documents secrets sur la guerre en Irak ;

Après les révélations d’un général américain Cartwright (ancien commandant de la force de frappe US, ancien chef d’état-major adjoint interarmes, ancien conseiller militaire du président Obama) sur la guerre secrète contre l’Iran pour, selon ses dires, prévenir une guerre inutile dans laquelle l’entité sioniste veut

entrainer les Etats-Unis ;

A nouveau, un citoyen américain d’une trentaine d’années, Edward Snowden, dévoile un important système d’espionnage numérique de la NSA, dans l’objectif « d’informer les gens de ce qui est fait en leur nom et de ce qui est fait contre eux » selon ce qu’il a expliqué au Guardian.

Actes de trahison ou prises de conscience ?

www.lumieres-spirituelles.net     No53 –  Shawwal 1434 – Août-Septembre 2013


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)