1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 396 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Histoire du scribe chrétien avec l’Imam al-Hâdî(p)


Histoire du scribe chrétien avec l’Imam al-Hâdî(p)

Il y avait à Diyâr Rabî’at, un scribe chrétien (un habitant de Kafar Tulhâ (dans la Péninsule arabique ou en Palestine)) qui s’appelait Youssef fils de Ya‘qûb. Il avait été appelé à se présenter chez al-Mutawakkil sans savoir ce qu’il voulait de lui. Il voulait profiter de cette convocation pour remettre à l’Imam ‘Alî fils de Mohammed fils d’ar-Ridâ(p) un vœu d’un montant de 100 dinars qu’il avait fait et qui s’était réalisé. Il partit pour Sâmorâ’. A son retour, il raconta :

« A mon arrivée à Sâmorâ, je descendis dans une demeure et me dis : « J’aimerais faire parvenir les 100 [dinars] au fils de Ridâ(p) avant de me rendre à la porte d’al-Mutawwakil, et avant que l’on ne sache que je suis arrivé. J’avais su qu’al-Mutawwakil avait interdit les visites chez l’Imam(p) et qu’il  l’avait assigné à résidence. Alors comment faire ? Un chrétien qui demande après la demeure d’Ibn Ridâ ?! Il n’y a aucune assurance en cela et cela demande encore plus de prudence. »

Je réfléchissais un moment quand me vint à l’esprit (« au cœur ») l’idée de monter un âne,  de sortir de la ville en le laissant aller là où il voulait, de sorte qu’il me conduise chez ‘Alî et s’arrête devant sa maison sans rien demander à personne. Je mis les dinars dans une bourse et la mit dans ma manche. Je montai l’âne, traversai les rues et les marchés, passai par où il voulait jusqu’à arriver à la porte d’une maison. L’âne s’arrêta. Je m’efforçai de le bouger mais il restait à sa place. Je dis au jeune homme (serviteur) : « Demande à qui est cette maison. » On lui répondit que c’était la maison d’Ibn Ridâ ! Je dis : « Dieu est plus Grand ! Un signe, par Dieu !, convaincant ! »

Un serviteur noir sortit et dit : « Tu es Youssef fils de Ya‘qûb ? » Je répondis : « Oui ! » « Descends ! » dit-il. Je descendis et il me fit asseoir dans le portique. Il entra et je me dis : « C’est une autre preuve. D’où ce jeune homme pouvait-il savoir mon nom alors que personne, dans ce pays, ne me connait et que je ne suis pas encore entré chez lui. »

Le serviteur sortit et dit : « Donne-moi les 100 dinars qui sont dans la bourse dans ta manche ! » Je les lui donnai et me dis : « C’est le troisième [signe]. » Ensuite, il revint à moi et dit : « Entre ! »

J’entrai chez lui(p) et il était seul dans son salon des hôtes.

Il(p) dit : « Ô Youssef ! Le moment n’est-il pas venu pour toi ? 

-Ô mon Maître, j’ai des preuves qui suffisent.

-Loin de toi ! Car tu n’es pas encore devenu musulman. C’est ton fils un tel qui le deviendra et il sera un de nos partisans. Ô Youssef, il y a des gens qui prétendent que notre tutorat ne profite pas à des gens comme vous. Ils mentent, par Dieu ! Car il profite sûrement à des gens comme toi ! Va où tu dois aller parce que tu vas avoir ce que tu désires. [C’est-à-dire un enfant béni]. »

Je me rendis à la porte d’al-Mutawakkil. Je dis tout ce que je voulais et me retirai. »

Hebbat Allah continue de raconter : « Je rencontrai son fils après cela – c’est-à-dire après la mort de son père – Par Dieu, il était musulman, un bon shi‘ite. Il m’apprit que son père était mort chrétien et que lui était devenu musulman après la mort de son père. Il disait : « Je suis la bonne nouvelle de mon Maître(p). » »

(rapporté par Hebbat Allah fils d’Abû Mansour al-Mawsulî in Bihâr, vol.50 pp144-145 H28)

www.lumieres-spirituelles.net     No53 –  Shawwal 1434 – Août-Septembre 2013

 


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)