1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 522 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Les pleurs du Prophète Adam(p)


Les pleurs du Prophète Adam(p)

Adam resta prosterné pendant quarante matins sur [la colline de] Safâ, pleurant le Paradis et sa sortie de la Proximité de Dieu Tout-Puissant.

L’Ange Gabriel(p) descendit à lui et lui demanda :

-« Ô Adam, pourquoi pleures-tu ainsi ?

-Ô Gabriel, lui répondit-il, et comment je ne pleurerais pas ! Dieu m’a sorti de Sa Proximité et m’a fait descendre en ce monde.

-Ô Adam, repens-toi/retourne à Lui !

-Et comment je me repens/retourne [à Lui ] »

Dieu fit descendre sur lui une coupole de lumière à l’emplacement de la Maison. Sa lumière se répandit dans les montagnes de La Mecque, [délimitant] l’enceinte sacrée.

Dieu ordonna à l’Ange Gabriel de mettre sur lui [Adam] les marques.

Il dit : « Lève-toi ô Adam ! »

Il sortit avec lui. C’était le jour du « tarwiya » [du « puisage de l’eau »]. Il lui demanda de se laver (faire les grandes ablutions) et de se mettre en état de sacralisation.

[Adam] sortit du Paradis le premier jour de Dhû al-Qa‘deh et quand ce fut le huitième jour de Dhû al-Hujjah, l’Ange Gabriel(p) le fit sortir [de Safâ] pour [l’emmener à] Mina pour y passer la nuit.

Quand ce fut le matin, il(p) le prit à ‘Arafat. Quand ils sortirent de La Mecque, il(p) lui avait appris comment se mettre en état de sacralisation et prononcer la « talbiyeh » [dire : « Me voici à Toi…» (« Labayka.. »)].

A midi, le jour de ‘Arafat, il arrêta les « talbiyeh » et lui demanda de se laver (faire les grandes ablutions). Quand il pria la prière de l’après-midi, il le fit mettre debout à ‘Arafat et lui apprit les Paroles que Dieu lui avait transmises :

« Gloire à Toi, mon Dieu et par Ta Louange, point de divinité autre que Toi ! J’ai fait un mal, j’ai été injuste envers moi-même et je reconnais mon péché ! Alors pardonne-moi parce que Tu es Celui Qui pardonne, le Très-Miséricordieux !

Gloire à Toi, mon Dieu et par Ta Louange, point de divinité autre que Toi ! J’ai fait un mal, j’ai été injuste envers moi-même et je reconnais mon péché ! Alors pardonne-moi parce que Tu es le Meilleur de ceux qui pardonnent !

 Gloire à Toi, mon Dieu et par Ta Louange, point de divinité autre que Toi ! J’ai fait un mal, j’ai été injuste envers moi-même et je reconnais mon péché ! Alors pardonne-moi parce que Tu es Celui Qui revient sans cesse, le Très-Miséricordieux ! »

Il resta ainsi jusqu’à ce que le soleil disparaisse, levant les mains vers le ciel, pleurant et suppliant Dieu.

(rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p) par Sheikh al-Qummî dans son Tafsîr cité in Bihâr al-Anwâr, vol.11 p178 H2)

www.lumieres-spirituelles.net     No55  - Dhû al-Hujjeh 1434 – Octobre-Nov.  2013


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)