1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-17 | Readers 414 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La marjolaine


La marjolaine(al-mardaqûs ou al-marzanjûsh)

Le Messager de Dieu(s) aimait respirer la marjolaine :

« Si on élevait  vers le Messager de Dieu(s) une plante odorante, il la respirait puis la rendait sauf la marjolaine qu’il ne rendait pas. »

(Makârem al-Akhlaq p45 ;  Bihâr, vol.73 Bâb 25 p147)

-Le Messager de Dieu(s) disait :

«  Vous devez prendre de la marjolaine. Respirez-la car elle est bonne pour l’ozène (ulcération de la muqueuse navale, rhume).»

(Makârem al-Akhlaq p45 ;  Bihâr, vol.73 Bâb 25 p147)

-Il(s) disait :

« Oui ! La plante odorante de la marjolaine. Elle pousse du dessous les pieds de l’Arche. »

(de l’Imam al-Kâzhem(p), Makârem al-Akhlaq p45 ;  Bihâr, vol.73 Bâb 25 p147)

 

Elle est citée comme remède pour les yeux, contre l’éternuement et contre la paralysie avec d’autres ingrédients.

-Le Messager de Dieu(s) disait :

« Son eau [de la marjolaine] est un remède pour l’œil. »

(de l’Imam al-Kâzhem(p), Makârem al-Akhlaq p45 ;  Bihâr, vol.73 Bâb 25 p147)

-L’Imam as-Sadeq(p) disait à Abû Basîr :

« Si tu veux diminuer tes éternuements, respire (un médicament par le nez) de l’essence de marjolaine. » Je lui demandai : « Quelle quantité ? » Il(p) dit : « De la quantité d’une sixième partie d’un dirham. » Je fis cela pendant cinq jours et j’arrêtai d’éternuer.

(Makârem al-Akhlaq p355 ; Mustadrak al-Wasâ’il, vol.8 p385 ; Bihâr, vol.73 p52)

Un homme se plaignit à l’Imam ar-Ridâ(p) qu’un membre de sa famille souffrait de paralysie et de paralysie faciale. Il(p) lui dit  :

« Où es-tu à propos du médicament de mon père ?  » Je lui demandai : « Quel est-il ? » Il(p) dit : « La panacée (« le médicament synthétique»). »  Puis il(p) ajouta : « Prends une goutte d’eau de marjolaine, respire-s-en car elle guérit avec l’autorisation de Dieu Très-Elevé. » 

(Mustadrak al-Wasâ’il, vol.16 p464 ; Bihâr, vol.59 pp246-247 H6)

La Marjolaine (proche de l’Origan) est une petite plante aromatique vivace, originaire du bassin méditerranéen, cultivée comme condiment  pour ses feuilles aromatiques, fraîches ou séchées, seules ou en mélange avec d'autres herbes.

On lui attribue de nombreuses vertus médicinales : digestive (contre les spasmes intestinaux, les flatulences et les nausées), anti-diarrhéique, calmante (contre les accès de toux, les douleurs articulaires), antiseptique, antalgique, stimulante, diurétique, et même relaxante (considérée comme antistress et endormante).

Traditionnellement, il est dit qu’en infusion, elle combat les insomnies, en compresses, elle dissipe les maux de tête et en inhalation, elle dégage le nez.

www.lumieres-spirituelles.net     No71  - Jumâdî I & II 1436 – Mars-Avril 2015


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)