1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-06-13 | Readers 407 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Les preuves de la Résurrection (1-a)


Les preuves de la Résurrection (1-a)

Nous avons vu que la croyance en la Résurrection est une croyance innée et nous avons exposé plusieurs arguments tirés de la fitra.

Nous avons vu aussi que quiconque connaît Dieu de façon juste, n’a aucun doute sur la réalisation de la Résurrection/Retour. Connaissant le Principe/Origine du monde, la Divinité du monde, il n’a aucun doute sur l’Unicité divine, ni d’hésitation en ce qui concerne la Résurrection et le Retour à Lui.

Mais si sa nature primordiale (sa fitra) s’est encrassée, son miroir originel des Manifestations divines terni, il a encore le Message divin, le noble Coran, qui lui présente de nombreux arguments de différents types, comme nous l’avons vu précédemment.

 S’il n’est pas convaincu par le Message divin (le noble Coran), et qu’il ne lui reste plus qu’une vague conviction de Dieu ou même plus rien du tout sous l’influence d’un entourage incroyant, à la merci des insinuations du shaytân, il lui reste encore la raison pour se convaincre de la réalité de la Résurrection.

Aussi, voici des arguments tirés de la raison, sur lesquels tout un chacun peut réfléchir, même s’il a une conviction diffuse de Dieu. Certains vont paraître comme une reprise de ceux présentés par le noble Coran. Ce n’est pas un hasard parce que le noble Coran nous invite à réfléchir et à utiliser notre raison pour fonder nos croyances et ne plus hésiter par la suite.

Le premier exemple est tiré de la nature et du monde qui nous entoure.

Observons le monde qui nous entoure et dans lequel nous vivons et allons à la découverte de ses règles.

Si nous faisons l’hypothèse qu’il n’y a pas de résurrection, alors cela voudrait dire que le monde de l’existence a été créé de façon absurde, vainement, sans moindre objectif pour son existence ou but à réaliser.

Mais, quand nous regardons autour de nous, que nous étudions l’ensemble des parties des existences, une par une, nous voyons que chacune d’entre elles a un objectif.

Nous trouvons que tout, dans le monde extérieur, a un objectif : le rayonnement du soleil a un objectif, la tombée de la pluie a un objectif, la composition de l’atmosphère a un objectif.. etc.

Est-il possible que l’ensemble n’ait pas un objectif ?

Ce qui donne à ce monde un objectif et le rend logique est de le considérer comme une étape préliminaire à un autre monde, au monde de l’Au-delà.

Et tout ce qui se passe en ce monde, l’être humain le trouvera en cet autre monde, à l’image du fœtus dans le ventre de sa mère.

d’après « Ma‘rafah al-Ma‘âd » de Sheikh Nasr Makârem Shîrâzî pp42-44

www.lumieres-spirituelles.net   No73  - Ramadan & Shawwal 1436 – Juillet-Août  2015


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)