1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-06-13 | Readers 486 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Révélations sur la guerre américano-saoudienne contre le Yémen


Révélations sur la guerre américano-saoudienne contre le Yémen

Pourquoi revenir sur la guerre du Yémen alors que nous en avions déjà parlé dans le numéro précédent ? C’est que depuis le 26 mars 2015, devant la passivité ou le soutien du monde entier, l’agression américano-saoudienne ne connait aucun répit (dépassant les records de durée et d’intensité des agressions sionistes contre la bande de Gaza et le Liban) et que l’ issue de cette guerre va déterminer l’avenir de toute la région. Aussi est-il important de faire apparaître la vérité et de mettre en évidence les points que cette guerre a révélés.

1-La barbarie, l’impuissance et la dangerosité de l’Arabie Saoudite

Son impuissance

Malgré ses pétrodollars, son aviation et ses bombes, elle n’a réalisé aucun de ses objectifs :

1-Ni son entrée à Sanaa prévue pour le 7e jour de l’agression selon les dires du roi Salman et son fils.

2-Ni la constitution d’un front anti-Yémen et anti-Iran.

3-Ni la mobilisation de troupes au sol. (Seuls quelque 2100 sénégalais pour la défense des lieux saints en Arabie Saoudite.)

4-Ni le retour de l’ex-président Abd Rabbo Hadi au Yémen.

5-Ni le désarmement d’AnsarAllah.

6-Ni le retrait de l’armée et des comités populaires yéménites des régions sous contrôle d’al-Qaïda.

7-Ni l’écrasement du mouvement démocratique Yéménite naissant.

8-Ni la tenue d’une conférence en Arabie Saoudite, sous son égide.

9-Ni la défense de ses frontières.

Sa barbarie

Durant cette guerre, son véritable visage est apparu après s’être présentée comme l’agressée et le

défenseur du peuple yéménite :

1-Bombardements sans répit ni discernement : maisons, hôpitaux, écoles, UNICEF, mosquées.. jusqu’aux sanctuaires de saints vénérés dans la région et aux sites historiques, n’épargnant personne, ni femmes, enfants, vieillards, malades ni blessés.. Au total, des dizaines milliers de morts et de blessés.

2-Destructions de l’infrastructure du pays, routes, ponts, aéroports, canalisations, industries locales..

3-Blocus aérien, terrestre, maritime, affamant 27 millions de gens, empêchant l’arrivée de toute aide humanitaire, bombardant l’avion d’aide s’il a réussi à atterrir.

4-Utilisation d’armes prohibées internationalement.

5-Violations de la trêve décrétée unilatéralement par elle.

6-Torpillage des pourparlers inter-yéménites menés sous la supervision de l’ONU(1).

7-Maintien de l’état de sujétion du Yémen.

Ses liens avec la Qaïda

L’Arabie Saoudite, non seulement est le maître à penser des «takfiris», mais elle les soutient, les stipendie, les arme. Ils sont ses bras armés au Yémen pour combattre l’armée yéménite et les

comités populaires (dont fait partie AnsarAllah) et faire croire à une guerre civile.

Ses liens avec l’entité sioniste

1-Mis à part les points de similitude que l’on peut constater dans cette guerre – à tous les points cités plus haut, il faut ajouter les objectifs (affaiblir l’Iran et détruire l’axe de résistance), les alliés (les pays de la coalition du début de la guerre), l’impunité et le musellement des medias – il y a :

2-la participation de l’aviation sioniste aux raids contre le Yémen, larguant même une bombe à neutrons sur la région de Jbal Naqam, selon certains rapports.

3-ces rencontres «israélo-saoudiennes» de coordination, de moins en moins dissimulées, comme cette dernière entre un haut diplomate saoudien Anwar al-Ashkî et un très proche conseiller de Netanyahu Dore Gold aux Etats-Unis, le 4/6/15 ;

La complicité des grandes puissances avec les Takfiris :

Le plus bel exemple est la France. Bien que ceux qui ont exécuté le massacre de Charlie Hebdo se

fussent revendiqués de la Qaïda du Yémen, Hollande, reçu en grande pompe par l’Arabie Saoudite lors de la réunion du CCG le 5/5/15, soutient l’agression saoudienne contre ceux, justement, qui combattent la Qaïda au Yémen !

2 - La résistance du peuple yéménite

Son courage, sa détermination et sa lucidité

Voilà près de trois mois que le peuple yéménite subit avec courage et patience cette agression barbare

américano-saoudienne, sans plier.

Voyant la haine et la barbarie du régime saoudien, il a pris conscience du danger que représentent pour lui :

-l’Arabie Saoudite (qui l’empêche d’exploiter ses propres réserves de pétrole, de vivre dans la dignité et

de décider de son avenir en toute indépendance)

-et les Takfiris qui massacrent au nom de l’Islam.

Malgré les bombardements aériens, il est descendu plusieurs fois dans les rues de Sanaa pour protester

contre la guerre barbare américano-saoudienne, dénoncer les crimes saoudiens et appeler à l’unité du peuple yéménite : «Ensemble contre l’agression».

La sagacité, la foi et la sagesse de sa résistance :

1-Réussite de l’alliance triangulaire : armée yéménite/comités populaires (ou révolutionnaires, dont Ansar-

Allah fait partie)/tribus yéménites, qui a permis la mobilisation et la participation populaires sous une

sage direction.

2-Succès de la stratégie réfléchie de cette alliance triangulaire, décidant elle-même du moment et de l’ampleur de la riposte avec comme objectifs de :

a-délégitimer l’action de l’ennemi ;

b-renforcer la base populaire et l’unité du pays ;

c-nettoyer l’intérieur du pays des sources de division (des takfiris et autres à la solde de l’Arabie Saoudite),

à partir du sud, sud-ouest du pays, vers l’est ;

d-mobiliser les différentes composantes de la société et les rassembler contre l’agression saoudienne ;

e-mener des attaques dissuasives contre des positions militaires saoudiennes : assauts menés par les tribus frontalières dans les trois provinces limitrophes de Najran, Assîr, Jâzân au sud-ouest de l’Arabie Saoudite, provoquant la débandade des soldats saoudiens, la capture d’autres et l’appropriation de matériel militaire saoudien ; tirs de missiles zalzal (de fabrication locale), de portée de plus en plus longue, visant de façon précise des bases militaires ; et à partir du 6/6/15, lancement d’un Scud touchant la base militaire aérienne Amir Khaled (qui abrite les F15 qui bombardent le Yémen), tuant le commandant de l’armée de l’air saoudienne, montrant que tout le pays est à sa portée, même les installations pétrolières. Tournant très dangereux pour Ryad. Un nouveau pôle de résistance est en train de se constituer.

L’Arabie saoudite a-t-elle intérêt à poursuivre la guerre au Yémen?

1-La récente révolution de palais qui a suivi le déclenchement de la guerre contre le Yémen, est-elle signe de survie de la dynastie royale ou de sa précipitation vers la fin ?

2-Les quelque 100 tribus saoudiennes vont-elles continuer à soutenir cette politique belliciste où ils n’ont pas leur mot à dire ?

3-Les attaques yéménites dans le sud de l’Arabie Saoudite vont-elles entraîner la séparation de ces trois provinces de Najrân, Assîr et Jâzân, qui faisaient partie de l’Emirat d’Idrissi avant d’être annexées par l’Arabie Saoudite en 1934, et qui auraient dû être rendues au Yémen 60 ans plus tard, prélude à la dislocation du royaume ?

4-La poursuite de cette guerre barbare ne va-t-elle pas renforcer cette volonté populaire yéménite d’unité et de résistance ?

5-Les peuples de la région ne vont-ils pas prendre exemple du courage du peuple yéménite ?

6-L’influence de Iran qui était jusqu’à présent assez relative au Yémen ne va-t-elle pas s’agrandir ?

Une conférence pour la paix au Yémen, à Genève, le 14/6/15

Grâce aux efforts conjugués de l’Oman (seule des six monarchies du Golfe à ne pas participer aux raids contre le Yémen) et l’Iran, une conférence pour la paix au Yémen doit se tenir à Genève le 14 juin, sans conditions préalables ni ingérences extérieures, après que l’Arabie Saoudite eut fait avorter la précédente initiative du 28 mai dernier en imposant en conditions préalables ce qu’elle n’avait pas pu obtenir après deux mois de bombardements intensifs du Yémen. Toutes les parties yéménites ont accepté d’y participer, y compris l’ex-président Hadi.

La tenue de cette conférence est une reconnaissance de fait de la détermination et de la volonté du peuple

yéménite (avec ses structures populaires dont AnsarAllah) de participer à la détermination de l’avenir de son pays. Aboutira-t-elle :

à l’instauration d’un cessez-le feu durable ?

à l’envoi d’aides humanitaires ?

à la reconnaissance du dialogue inter-yéménite ?

à la formation d’un gouvernement inclusif ?

au règlement de la crise yéménite par la voie politique sans ingérences extérieures ?

Une telle conférence ne peut se tenir sans l’aval des Etats-Unis. Auraient-ils compris l’inanité de cette guerre et les dangers de sa poursuite ?

« Cette guerre nous concerne tous, compte tenu des principes religieux, moraux, humains et fraternels, mais aussi du sort que connaitront tous les peuples de la région à la base des résultats de cette guerre. » S. HassanNasrallah le 7-6-15

« Le Yémen et le peuple yéménite ont besoin d’un soutien sincère sous toutes ses formes. Ils ont besoin que nous disions la vérité au monde entier sur cette offensive, parce que la désinformation médiatique est énorme. » S. HassanNasrallah le 7-6-15

Solidarité avec le peuple yéménite !

Non à la guerre injuste contre le Yémen !

Non aux mensonges et au musellement des medias !

Non aux «takfiris»!

Oui à l’unité des Musulmans !

Oui au véritable image de l’Islam, de paix et de miséricorde !

(1)cf. les déclaration de l’ancien médiateur de l’ONU au Yémen, Jamal Benomar, que les Saoudiens ont «démissionné» : « Une douzaine de parties yéménites dont les Houthis, étaient proches d’un accord de partage avant que la première bombe saoudienne ne soit larguée sur le Yémen le 26/3/15. »

www.lumieres-spirituelles.net N°73 - Ramadan - Shawwal 1436 - Juillet - Août 2015

DÉCOUVRIR DES RÈGLES DIVINESNo73

La faim du pauvre provient de l’opulence du riche

Qui n’a pas été ému et révolté à la vue de ces navires chargés de migrants clandestins, faisant naufrage près des côtes européennes, déversant ses cadavres sur les plages..

Au lieu de déplorer cette véritable catastrophe humaine, le drame de ces jeunes qui quittent leur

pays au péril de leur vie, à la recherche de quelques sous sur des terres qu’ils s’imaginent plus favorables, ces puissances occidentales détournent l’attention de l’opinion publique occidentale en incriminant «ces trafiquants d’esclaves des temps modernes» et dressent des murs pour empêcher l’entrée de ces migrants.

Et ce phénomène migratoire n’ira qu’en s’aggravant avec le développement de la misère, de l’insécurité et de l’instabilité dans ces pays appelés «en voie de développement», provoqué par ces grandes puissances : summum de l’hypocrisie occidentale.

Est-il normal qu’1 % des habitants de la planète possède 50 % des richesses mondiales, c’est-à- dire, selon les prévisions pour 2016, qu’il possède plus que les 99% restants ??!! Est-il normal que 10 % de la population mondiale possèdent 83% des richesses mondiales, alors que 80% autres n’en possèdent que 5,5% ??!!(1) (Les 10% restants (la classe moyenne) possèderaient les12,5% restants.)

Les pays dits «développés» ne sont pas épargnés. Selon un rapport de l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE – organisation internationale d’études économiques, rassemblant 34 pays dits «développés) datant du 21.5.15, les inégalités ne font que s’accroître dans ces pays : le nombre des très riches s’amenuise alors que leur richesse s’accroit, en même temps que le nombre de déshérités augmente avec leur dénuement.

La fatalité ?

Non !

Plutôt le constat de l’échec du système économique mondial (le capitalisme libéral en l’occurrence) qui n’a qu’un seul objectif, celui d’accumuler de gigantesques profits, sous couvert de vouloir propager la «démocratie» et le bien être pour tous !

Ne savent-ils pas qu’ils seront interrogés sur la façon dont ces richesses ont été acquises et que la présence de ces gens affamés sera la cause des pires châtiments divins en ce monde et dans l’Au-delà ?

Ne savent-ils pas que :

« Dieu (qu’Il soit Glorifié) a imposé la part du pauvre dans les biens du riche.

Ce n’est que parce que le riche vit dans le luxe et l’opulence que le pauvre connait la faim. Dieu lui demandera des comptes. »(2)

(1)cf. Le Monde du 19.1.15 et le Figaro 16.2.15

(2)du Prince des croyants(p) in Nahj al-Balâgha, Hikam N°328 (ou N°330))

www.lumieres-spirituelles.net N°73 - Ramadan - Shawwal 1436 - Juillet - Août 2015


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)