1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-10-12 | Readers 411 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

A propos de certaines transactions commerciales


A propos de certaines transactions commerciales

Chère Revue,

Je tiens tout d'abord à vous remercier pour votre revue. Chaque nouvelle parution est un nouveau moment de "rappels" et d'apprentissage. Que Dieu vous en récompense et vous accorde ses bénédictions lors de ce mois béni du Ramadan.

Permettez- moi de vous poser quelques questions concernant les transactions commerciales ou découlant de celles-ci:

1/ Un commerçant est-il autorisé à proposer au responsable d’achat d’une société, une commission, sachant que la pratique est monnaie courante et que quelqu'un d'autre le fera de toutes les façons?

2/ Qu'en est-il, si c'est le responsable d'achat lui-même, qui impose la commission?

3/ Qu'en est-il si le responsable d'achats impose une sur- facturation pour pouvoir se mettre la différence dans la poche?

4/ Quel est l'avis des grands guides religieux s'agissant des Musulmans basés à l'étranger, qui s'acquittent normalement des aumônes légales (Zakat et khoms), mais "trichent" avec les impôts et autres taxes locaux?

Je reconnais quelque peu le caractère indisposant de mes questions. A priori, on serait porté à ne céder à aucune de ces tentations. Mais nous vivons dans une partie du monde où ce genre d'activités est bien entré dans les mœurs. Merci de nous éclairer.

Fraternellement. 

Hussein – Sénégal 

 

Réponse de la revue

Salam !

La règle générale  en ce qui concerne la « commission » est la suivante :

-Si l’affaire qu’il veut faire avec un commerçant fait partie de ses responsabilités et de son travail dans le cadre de la société, alors la commission est interdite (= une sorte de « pot de vin »).

Sinon non. Elle peut entrer dans les conditions de l’accord pour une transaction commerciale.

Ainsi vous avez la réponse pour la première question en fonction de ces éléments.

En ce qui concerne les questions 2 et 3, c’est interdit (haram).

Pour la dernière question  Il n’est pas permis de « tricher » avec les impôts et autres taxes locales.
Sauf si l’on sait que cet argent précis sera utilisé pour opprimer des Musulmans par exemple.

Salam et douas

www.lumieres-spirituelles.net     No75  - Moharram-Safar 1437 – Nov. Déc.  2015


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)